Partagez | 
 

 les vents contraires (feat adame)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ennis Devauchelle
- - inspecteur gadget - #staff -
avatar
pseudo : uys.
face @crédit : gosling @satine babe ♥
double face : ismael, le cambrioleur
messages : 62
en ville depuis : 30/09/2018
points de vie : 190


MessageSujet: les vents contraires (feat adame)   Lun 15 Oct - 21:27

les vents contraires
T’allumes une clope d’un geste vif, avançant d’un pas rapide. Tu revérifies ta poche pour être sûr que le papier plié s'y trouve  toujours. Tu le conserves précieusement depuis que tu l’as entre tes mains. Enfin une piste, un semblant de preuve, t’es pas sûr de sa véracité mais ça reste un début et tu t’es direct précipité pour aller l’annoncer à adame. T’as promis de l’aider à trouver le coupable et tu y mets toute ton énergie depuis mais t’as l’impression d’être dans une impasse, comme s’il te manquait un truc important, que la réponse était tout près, mais ça bloque. Et t’arrive pas à comprendre ce que c’est. Mais t’es doué dans ton domaine et t’as pas l’intention de lâcher l’affaire, d’abandonner ton ami. Tu quittes ton bureau d’un pas pressé et file dans la nuit, remontant ton col pour te protéger du froid tranchant qui anime la soirée. Tu te diriges vers le bar du quartier, tu sais parfaitement qu’il y sera à cette heure-ci et t’as tracé son portable pour t’en assurer, voyant qu’il ne répondait pas à tes appels. Ça ne t’étonne pas trop, il est pas trop du genre sociable, le brun. Tu continues ton chemin jusque ta destination, tu t’engouffres dans le bar, soufflant sur tes mains pour les réchauffer, balayant la pièce du regard à la recherche de ton ami. Mais t’es vite déçu de ne pas le trouver comme tu le pensais. T’es pourtant sûr de toi, t’as bien vérifié avant de venir. Tu t’avances vers le comptoir pour te renseigner auprès du barman, celui-ci ne t’aide pas beaucoup, pas très entrain à le faire, tu retentes de l’appeler sur son portable mais toujours en vain. Tu continues ton enquête revêtant ton costume de détective pour retrouver adame. Bien que tu ne doutes pas qu’il ai besoin de ton aide si quelque chose lui arrivait, tu sais parfaitement qu’il sait se défendre lui-même et t’es pas du genre très courageux dans ce cas-là de toute façon. Mais ça t’inquiète quand même un peu et surtout t’as vraiment envie de lui parler ce soir. Tu quittes le bar par la porte arrière par réflexe, t’es certain de ne pas l’avoir vu à l’entrée. Tu remontes ton col une nouvelle fois, fourrant tes mains dans tes poches, tu scrutes la ruelle sombre, tel l’inspecteur que tu étais et que tu resteras probablement pour toujours au fond de toi. T’avances doucement dans la nuit lorsque tu l’aperçois enfin, mais y a ton cœur qui dérape quand tu le vois, allongé au sol, dans le froid. Presque faible, tu cours vers lui, craignant le pire. « adame ! » tu glisses près de lui pour coller ton doigt contre son cou à la recherche d’un pouls, tu soupires de soulagement alors que tu le détectes bien que trop lent à ton goût. Tu le relèves à moitié avec précaution, pour t’assurer qu’il n’est rien de grave. « adame, réponds-moi ! » tu frappes légèrement sa joue pour le secouer. Pitié reviens adame !


_________________
Les junkies, tous les junkies vous le diront, c'est pas des gens fiables. Ils prennent ce qui leur appartient pas, pas consciemment mais parce qu'ils sont junkies. Vendre des manteaux de fourrure en plein été, le junkie moyen trouve pas ça particulièrement incongru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adame Weaver
- - i'm hungry like a wolf - -
avatar
pseudo : .psychée
face @crédit : jensen ackles . lilousilver
double face : la puce mcbyrne.
messages : 25
en ville depuis : 14/10/2018
points de vie : 119


MessageSujet: Re: les vents contraires (feat adame)   Mer 17 Oct - 8:54

les vents contraires
c'est cette voix qui résonne dans sa tête, encore un regard dans le vide encore cette odeur putride qui lui attaque les narines. elle est toujours là, inlassablement dans sa tête, le bruit de la balle qui éclate dans l'air, qui fend sa peau et qui l'achève. toujours la même scène, éveillé endormi, toujours la même scène, le même film qui tourne en boucle dans sa tête. il n'est plus rien c'est un monstre qui se balade dans les rues, c'est une ombre qui c'est lamentablement perdu. il n'y arrive pas, il n'y arrive plus, la folie le guette et doucement il sombre dans les ruelles. alors il s'installe au comptoir de ce bar qu'il connait trop bien, la main lourde sur la bouteille l'alcool qui ronge ses veines. il ne s'arrête pas, espérant que l'odeur et le bruit du verre sur le comptoir effacera les souvenirs douloureux. un dernier verre, il n'a plus trop le choix l'alcool a pris le pas sur son esprit, il ne sait plus où il est, où il vie. il se lève, du moins il essaie t'en bien que mal, il titube trébuche se retient au premier mur au premier débile piller de bar. il râle, il grogne les mots ne sortent même plus de sa bouche pâteuse, anesthésie par l'alcool. il sort, le froid agresse son visage, ses bras nus, mais, il s'en tape, il ne ressent plus rien enfin ne plus penser ne plus ressentir quoi que ce soit juste respiré. ses pas sont approximatifs, il titube, il perd le nord puis trébuche chute, s'ouvre le bras s'en fiche, râle grogne encore avant de se laisse sombrer dans la nuit. là est sa place sur le sol froid des pavés des ruelles, le monstre dans sa tanière. « adame ! » une voie qui s'élève de trop loin, il s'en fiche pourquoi ouvrir les yeux, là il est bien, loin tellement loin de la réalité du monde qui le détruit qui le dévore. il se sens bouger sans le faire lui-même, les membres impassibles. « adame, réponds-moi ! » il grogne, il n'a pas envie de se réveiller il est bien là dans les bras de morphée. pourtant on l'appel encore insistante et les yeux s'ouvre poussant difficilement cette personne qui le tien « mais dégage » tente-il en roulant sur le côté se retrouvant les coudes au sol prêt à ramper à s'échapper. le corps trop lourd, l'esprit embrumé il ne sait même pas qui vient le déranger. un râle sors de sa bouche, puis un mal de tête violent qui le guette faisant remonter à sa bouche les traces passé de l'alcool bien imbibé. il dégobille alors sur le sol, une véritable loque un déchet de la société qui n'a rien trouvé de mieux que de tenter de crever. « fais chier »


_________________
- - what a skeletal wreck of man this is
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les vents contraires (feat adame)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D&d 3.5 : Campagne: "Les vents contraires"
» Dracochoune ou Ceinture des Vents
» Toirs grands vents"
» Vend : Ocre, Tutu, Vents PA
» La Rose des Vents: qu'est ce que c'est? Et sa charte d'utilisation.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
only god forgive :: DETROIT, MICHIGAN :: DISTRICT NORD :: Place des commerces-
Sauter vers: