Partagez | 
 

 souvenirs par centaines (alma)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: souvenirs par centaines (alma)   Mar 2 Oct - 23:56

Tu m'fascines, tu m'rends stupide, ça m'abîme
Si tu m'aimes, est-ce que tu signes si je saigne?
Si fragile, tu serais copine sans le sale
J'aime quand t'as pas d'thème
J'aime comme la fin d'peine
J'traîne souvenirs par centaines
Qu'est-ce qu'on riait, comme c'était bon à l'ancienne


C'est tout à fait lui ça. C'est même l'histoire de sa vie. Trainer avec ses potes, partir se prendre une cuite, oublier l'heure qu'il est, boire encore, vouloir rentrer, recroiser un pote, partir boire chez lui puis en after. Puis en un clin d'oeil, on est lundi matin, il est 5h du mat et Lip Snyder est en bas de son immeuble, affalé à moitié contre la porte, à moitié contre le trottoir. Le pavé est froid, humide, la pluie commence à s'abattre sur Detroit et l'été indien est loin. Il a froid, son cerveau bouillonne. Même les éboueurs l'ont regardé bizarre, même le SDF du coin de la rue lui a demandé si il allait bien. Tout ça parce qu'il avait vomi dans une poubelle. Comme si c'était un truc de ouf de vomir dans une poubelle. Au moins il a fait ça proprement, il est immaculé. Il a même pensé à enfourner dans sa bouche un chewing-gum qui trainait dans la poche arrière de son jean. Et pourtant. C'est pas suffisant. Il est tellement ivre que personne n'a voulu lui ouvrir lorsqu'il a sonné à tous les interphones. Il a perdu ses clés, son téléphone et son porte-feuille au passage. Semé dans un bar ou peut-être chez un des ses potes, mais le fait est qu'il est beaucoup trop bourré pour rebrousser son chemin et mener son enquête. Alors au lieu de ça il est en bas de chez lui comme un clochard à attendre que quelqu'un daigne bien passer par là pour lui ouvrir. Il rêve de son lit, d'un verre de coca bien frais et d'une douche chaude. Il rêve de tout en même temps et tout se confond. Sa vie devient un immense océan de regrets, de remords et de trucs qu'il aurait du faire ou qu'il a pas pu faire. La même chose en soit. C'est ce qu'il se passe à chaque fois qu'il boit trop. Parce qu'il a une putain de descente Lip, il fume, il boit. Rien n'est jamais assez, il se lasse pas de ses conneries. On lui a bien dit mille fois d'arrêter, de devenir un peu sérieux. Les passages en taules et toutes les fois où il a frôlé la mort n'ont pas suffit évidemment. Lip est pas le genre de mec qui retient ses leçons. C'est pas la première fois d'ailleurs qu'il se retrouve en bas de son immeuble. Sûrement pas la dernière. Mais le fait que voilà, on est lundi matin, il est 5heure du mat', la ville s'éveille à peine, il commence à pleuvoir et y'a absolument personne qui se soucie de le faire rentrer au chaud. Visiblement, le pauvre mec est condamné à crever sous la pluie, complètement bourré et défoncé. Chienne de vie.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Suarez
- - i'm waiting for superman - -
avatar
face @crédit : magdalena z ou cindy k
messages : 55
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 218


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Mer 3 Oct - 12:55

j'aime, t'aimes
j'aime comme la fin d'peine
j'traîne souvenirs par centaines
comme c'était bon à l'ancienne


le front contre la vitre, alma regarde les lumières défiler. les phares des voitures, les ampoules des snacks, les néons des bars… la voix d’Adele remixée en version lounge lui fais oublier où elle est. sa tête bascule en arrière. cinq heure du mat', elle rentre chez elle. pas après avoir fait la fête. elle est complètement sobre. elle se retrouve dans ce uber après avoir claquer la porte derrière elle suite à une énième dispute avec garrett. elle même ne comprend pas pourquoi elle s'obstine à essayer de faire marcher le semblant d'histoire qu'il y a entre eux. rien de romantique, ni de poétique. ils ne forment pas un couple en bonne et du forme. ils en ont juste les contraintes. pourtant elle s'accroche, guidée par son coeur. elle sort après avoir payé sa course. coup d'chance, il se met à pleuvoir. elle presse le pas en direction de son immeuble et elle aperçoit une silhouette assise à l'entrée. elle plisse les yeux, les faible lumières du lever du soleil ne lui permettant pas de distinguer clairement qui c'était. « lip? » son voisin. son ex aussi. le premier. celui qui l'a le plus marqué. suffisamment pour la mettre légèrement mal à l’aise à ce moment précis alors qu'elle pensait trouver de tout à part un soupçon d’émotion. il est dans un sale état. elle soupire. « t'as encore oublié tes clefs? » un classique de snyder. c'est comme ça qu'elle l'a toujours connu. trop fêtard. trop irresponsable. elle sort son trousseau de clef et ouvre la porte de son immeuble. « tu changeras jamais hein? allez rentre. » elle rit un peu en entrouvrant la porte du bâtiment. ça la fait clairement marrer de le voir comme ça. ça la fait toujours marrer de voir les gens ne pas assumer leur lendemains de soirée. elle s'apprête à monter les escaliers pour rentrer chez elle - elle en a vraiment besoin, lorsque sa bonne conscience lui fait rebrousser chemin. « t'as les clefs de chez toi au moins? » ses yeux se posent sur le brun toujours en train de tituber, le regard vide. elle va quand même pas le laisser seul dans cet état - même si il le mérite largement.

@lip snyder

_________________

    --- and you know
    i need you like a heart needs a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Mer 3 Oct - 13:47

C'est la pluie qui le garde éveillé. C'est désagréable, ça lui coule dans les cheveux et il rêve tellement d'un putain de bain dans une putain de baignoire d'angle avec le dernier album de Lil Wayne en bande sonore mais non. Non. Il est bien dehors, coincé en bas de son putain d'immeuble. Il commence à envisager de retourner chez un pote, n'importe lequel quand soudainement un mirage apparait. Il reconnait instantanément le bruit de ses pas sur le sol, et quand il lève la tête il a l'impression d'être en plein rêve éveillé. Elle est là. Ses longs cheveux noirs, ses yeux bleus qui le transpercent. Première question qu'il se pose : d'où est-ce qu'elle rentre comme ça ? De chez une amie, de chez un pote ? Il sent ses tripes se retourner et c'est presque si son taux d'alcoolémie chute pas en fleche. Elle prononce son prénom et il répond de sa voix cassée Ouais c'est moi... Evidemment qu'il fallait que ça soit elle qui vienne lui ouvrir la porte. Ca pouvait pas être la gardienne, ça pouvait pas être la voisine du cinquième ou encore l'autre gros porc qui renverse tout le temps la poubelle. Non fallait que ça soit elle. Alma. Sa putain de kryptonite. Celle pour qui il s'était cru changé, celle pour qui il avait essayé d'arrêter les conneries, de se ranger. De devenir un mec 'bien" comme ils disent. Pour elle il avait tenté d'enfermer tous ses démons, de devenir fiable, responsable. De maitriser son envie de cul constante, d'arrêter de regarder les autres. Puis il avait tout niqué. Parce que de toute façon c'était son truc ça, de tout niquer. Il avait jamais su conserver quelque chose de bien. Tout ce qu'il se touche se transforme en merde, on lui a déjà dit tellement souvent qu'il a fini par le croire. Ouais j'ai oublié mes clefs, et mon portable et... Enfin, en faite je les ai perdu... Dans le dernier bar où je suis allé sûrement ou peut-être... Elle écoute pas la suite, parce qu'elle le connait par coeur et qu'elle sait parfaitement dans quelle situation il est capable de se mettre. Il galère à se lever mais parvient tout de même à tituber jusqu'à la porte. Il se rattrape à la poignée puis la suite. Bah non, t'es plus là ça sert à rien que je change. C'est sans doute moins audible que ce qu'il croit mais ça sort tout seul. Y a une époque, Alma était la seule personne au monde pour qui il se serait senti capable de changer. Si elle avait daigné lui donner une deuxième chance mais non, c'était pas arrivé. Il avait tout niqué. C'est la seule chose que son cerveau imbibé arrive à se répéter. Il va pour prendre l'ascenseur avant de se souvenir que les clés de chez lui il les a pas non plus. Alors il reste planté comme un con sur le pallier jusqu'à ce qu'elle lui pose la question. Il a du mal à rester debout et manque de se rattraper à l'énorme plante qui se trouve sur sa droite. Naaaan je les ai perdu j'te dis... Mais tranquille, vas-y. Laisse moi crever ici d'façon tu t'en bats de ma vie hein ? Vas-y laisse moi là. La lourdeur incarnée le mec mais il continue. Il tente même de s'asseoir à même le sol avant de se dire que sans doute que s'il s'asseoit il arrivera pas à se lever alors il reste comme un con. Debout à fuir le regard de son ex, entre la honte et la colère d'être pris en flagrant délit de faiblesse.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Suarez
- - i'm waiting for superman - -
avatar
face @crédit : magdalena z ou cindy k
messages : 55
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 218


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Mer 3 Oct - 17:24

j'aime, t'aimes
j'aime comme la fin d'peine
j'traîne souvenirs par centaines
comme c'était bon à l'ancienne


alma et lip. lip et alma. c'était beau. pas toujours rose, mais c'était sincère. ils étaient jeunes. ils étaient cons. ils ont refait le monde autour d'une bière en foulant le bitume des rues de détroit. assis à l'entré des halls d'immeubles du quartier, le champ des possibles leur semblait infini. ils ont rêvé ensemble. ils ont grandit ensemble. et surtout, ils se sont aimé. jeunes amants transis. amour de jeunesse qu'elle croyait éternel. mais, il se trouve que le jeune homme avait un penchant marqué pour les conneries. les disputes ont fusé, elles se sont enchainées. ils ont essayé de faire en sorte que ça marche. mais lip a fauté. il l'a trompé. alors ils ont tout arrêté. des bribes de vie à l’encre délavée, des promesses jamais tenues, une colère presque oubliée... c'est tout ce qui reste d'alma et lip. pourtant, ça la touche, ce qu'il dit. sans doute plus que ce qu'il ne l'imagine. il n'a plus de raisons de changer maintenant qu'il n'est plus avec elle. « arrête tes bétises lip, c'est pour toi même que tu dois prendre ce genre de décisions. » paroles pleines de sens - qu'il aura sans doute oublier dans quelque heures vu son état actuel. paroles sincères aussi. parce que quand elle lui demandait de se ranger, alma, c'était pour lui. elle ne voulait pas l'voir finir par s'endetter pour payer les grossistes ou finir par crever pour des histoires des règlements de comptes stupides. elle voulait son bien. résultat, il a finit par se lasser et aller voir ailleurs. c'est comme ça qu'elle voit les choses. elle lui en veut à mort, mais elle est là, à s'assurer que tout ira bien pour lui. elle lève les yeux au ciel lorsqu'elle l'entend marmonner. « évidemment que je m'en fou pas. » rire cristallin qui résonne dans le hall. elle lui parle comme elle aurait parlé à un gosse. « allez viens ! » elle s'empare du bras du jeune homme et le passe autour de ses épaules pour pouvoir l'aider à rester statique. elle l'aide à entrer dans l'ascenseur et trois étages plus tard, ils se retrouvent devant son appartement. étrange sensation de déjà vu. léger malaise aussi. elle ne s'est jamais retrouvée seule avec lui depuis qu'ils ne forment plus un couple. elle ouvre la porte et le traine jusqu'au canapé. « tu peux rester ici le temps de dessouler. » elle précise. parce qu'elle a beau être sympa, faut pas déconner. elle est censée le détester ou lui en vouloir ou un truc du genre. elle se débarrasse de sa veste, puis elle jette un regard furtif à son invité. « si t'as faim, tu peux te servir dans le frigo. » elle hausse les épaules avant de se déchausser. elle sait ce que c'est la descente.

@lip snyder

_________________

    --- and you know
    i need you like a heart needs a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Mer 3 Oct - 20:00

Ce n'était pas la première fois qu'ils jouaient à ce jeu-là. Du temps où ils étaient ensemble, elle l'avait ramassé plus d'une fois. Au début elle avait rien dit, elle pensait sûrement que c'était exceptionnel. Qu'il avait mal dosé et qu'il avait trop vu. Puis deux fois, trois fois. La quatrième fois elle l'avait giflé devant tout ses potes car il avait commencé à la tripoter devant tout le monde, à être lourd. A être Lip. Après quoi elle ne l'avait plus jamais accompagner en soirée, elle se contentait d'ignorer ses appels bourrés et ses messages incompréhensibles dans lesquels il répétait à quel point il l'aimait, à quel point il voulait lui faire six gosses et l'emmener se marier devant un Dieu en lequel il ne croyait même pas. C'était ça que lui inspirait Alma, de l'amour, de la stabilité, des oeufs au petit-déjeuner et un lit toujours chaud. Des éclats de rire et des rituels, lui qui avait d'habitude horreur de la routine. Sauf que voilà, y avait les autres. Les potes, la came, la thune, les gangs, la misère. Et tout ça, c'était plus fort qu'eux même s'ils auraient aimés le contraire. Ils auraient du se rendre à l'évidence, mais au lieu de mettre fin proprement à cette relation que Lip ne pouvait pas entretenir correctement il avait préféré faire de la merde jusqu'au bout. Il avait couché avec une autre fille, et pas n'importe qui. Une bonne copine à elle, qui venait aux soirées de temps en temps. Elle l'avait découvert bêtement, des messages dans son téléphone sans équivoque. La nana qui prétextait être enceinte, Lip qui la suppliait de fermer sa gueule pour ne pas que ça remonte aux oreilles d'Alma. Sauf que la belle brune était plus intelligente que ça et qu'elle l'avait finalement su. Après ça ça avait été la descente aux enfers, Lip s'était camé pendant deux ans à ne plus se rappeler de son prénom. Il l'avait supplié, avait campé devant chez elle, lui avait promis le monde entier mais c'était vain : Alma avait décidé de passer à autre chose et c'était tout.
Et malgré tout ce qu'il lui avait fait traversé, elle était là. Gentille. Prête à s'occuper de lui, prête à le ramasser encore une fois sur le trottoir. Il la mérite pas. Même dans la rupture, il la mérite pas. Alors il garde le silence. Lorsque son sourire le percute il manque presque d'éclater en sanglots. C'est sans doute l'alcool mais putain soudainement qu'est-ce qu'il a mal. Une putain de douleur infinie. Elle est trop proche de lui, trop adorable. Trop Alma. Les trois étages que gravit l'ascenseur ne lui ont jamais paru aussi long. Il peut sentir son parfum à plein nez, se retrouve propulser dans une galaxie de souvenirs qu'il avait tout fait pour oublier. Puis la seconde d'après il est chez elle. Sur son canapé. Evidemment il avait jamais mis les pieds ici. A vrai dire, il avait toujours fait en sorte de l'éviter. Il se planquait derrière le local technique lorsqu'il la croisait dans les couloirs, ou prenait les escaliers quand elle attendait l'ascenseur. Tout sauf se retrouver en sa présence. Puis il avait fallu qu'il perde ses clés un jour de pluie. Ivre mort, il regarde autour de lui. L'appart lui ressemble. Rangé. Douillet. L'inverse total du sien. Merci.. C'est gentil. Qu'il parvient à articuler difficilement. Il sait plus si c'est l'alcool ou la présence de son premier (et unique) amour mais il se sent putain de mal là. Il la regarde enlever sa veste, puis se déchausser. Il l'avait vu faire ça cent fois. Il la connait depuis tellement longtemps qu'il pourrait réciter le nombre de grains de beauté qu'elle a dans le dos. Ca le tue. T'es belle. Il marque un temps de pause, sent son coeur se serrer à l'idée de la réponse qu'elle pourrait donner à sa question. Mais la pose quand même. Tu rentres de chez ton mec ? Si ça se trouve elle va dire non, elle va parler de ses copines. Une soirée, un truc à la con. Mais il est putain de tard, ses traits sont tirés. Etait-elle devenue le genre de meuf qui s'envoyait en l'air avec n'importe qui et qui refusait de rester dormir ? Il sait pas ce qui est le pire. Qu'elle soit du genre à se barrer, ou du genre à rester.


Spoiler:
 

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Suarez
- - i'm waiting for superman - -
avatar
face @crédit : magdalena z ou cindy k
messages : 55
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 218


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Mer 3 Oct - 21:53

j'aime, t'aimes
j'aime comme la fin d'peine
j'traîne souvenirs par centaines
comme c'était bon à l'ancienne


elle aime prendre soin des autres alma. elle n'hésite pas une seconde à faire monter lip chez elle. même si c'est son ex. même si leur relation lui a laissé un putain de gout amer. il l'a fait souffrir comme jamais. il l'a fait douté. d'elle. de lui de tout. il l'a fait pleurer. il lui a fait peur. il lui a fait connaitre tous les états d'âmes par lesquels un être humain peut passer. et surtout il l'a trahi. il l'a trompé. il a bafoué les règles du contrat spirituel qui les liait. avec nul autre que sa supposée amie - qui prétendait être enceinte pour le lui piquer pour de bon, d'ailleurs, alma est sûre qu'elle a fait exprès de laisser les messages qu'ils s'échanger juste sous son nez. ça l'a brisé. lip prétendait l'aimer pourtant. elle a finit par se convaincre du fait que tous les efforts qu'elle faisait pour que les choses puissent marcher entre eux étaient vains. qu'elle ne serait jamais assez bien pour qu'il n'aille pas voir ailleurs. que toutes ces nuits qu'elle passait les yeux rivés sur l'écran d'accueil de son téléphone en attendant un signe de vie de sa part, il était entre les cuisses d'une autre. elle était prête à tout lui pardonner. tout. sauf ça. il le savait. l'infidélité c'était la limite à ne pas dépasser. elle est possessive. elle est jalouse. elle n'arrivait pas à concevoir le fait qu'il ait pu partager son intimité avec une autre. qu'il ai pu donner de l'amour à une autre. même momentanément. pourtant, quand elle le voit, alma, assis là, un peu gêné, y a que les bons souvenirs qui remontent. parce que lip, c'était aussi son premier amour. sa première fois. sa première déception, certes, mais il lui a tellement donné. elle l'a aimé de tout son coeur. il lui a donné tellement de raisons de le faire. quand ils étaient tous les deux. il la faisait rire. il la faisait rêver. il savait faire son bonheur. et au fond, c'était tout ce qu'elle voulait la gamine. tout ce dont elle avait besoin. illusion parfaite d'une histoire qui aurait pu durer, mais non.
alors quand il la remercie, elle lui sourit tendrement. y a vraiment pas de quoi. c'est là qu'elle se rend compte qu'il n'a vraiment pas changer. combien de fois, il est venu la rejoindre exactement dans le même état lorsqu'ils étaient ensemble? il avait exactement la même réaction lorsqu'il comprenait qu'elle n'aimait pas le voir dans cet état. ce regard fuyant et ce petit air confus. puis l'fait qu'il la complimente aussi. pour l'amadouer? pour s'faire pardonner? ou bien était-ce simplement l'effet des volutes de fumée et de la vodka diluée qui lui avaient embrumé le cerveau et qui lui poussaient à dire ce qu'il pensait. dans les deux cas, ça l'attendrissait. « merci. » ses lèvres s'étirent timidement. ça n'a sans doute pas de sens, mais ça lui fait plaisir. venant de lui. même s'il est complètement défoncé. elle ouvre le frigo de la cuisine américaine en voyant qu'il ne compte pas se servir lui même. puis vient cette question qui la déstabilise. « il me reste un peu de pâtes et du jambon si jamais tu veux un sandwich. » sa voix est hésitante. qu'est-ce que ça peut bien lui faire? elle ne dit rien quand elle voit le défilé de blondasses qui font des allers-retours chez lui toutes les nuits, elle. elle fuit un peu le sujet. elle n'a pas envie de s'étaler. d'ailleurs, elle ne sait même pas, si elle peut dire que garrett est son mec. c'est vrai tout est tellement compliqué entre eux. néanmoins, elle finit par répondre. « oui, j'rentre de chez lui... » elle n'est pas vraiment sûre de s'être faite entendre. d'ailleurs ce n'était pas vraiment le but. elle n'aime juste pas se défiler, alma. trop franche, elle n'a rien à cacher.

@lip snyder
Spoiler:
 

_________________

    --- and you know
    i need you like a heart needs a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Jeu 4 Oct - 1:08

Au final, il regrette sa question au moment même où elle franchit ses lèvres. Autour de lui tout se fige. La proposition de son sandwich, de ses pâtes ou il ne sait quoi, à cet instant précis il s'en branle complètement. La seule chose qu'il a besoin de savoir c'est sa réponse à sa question. Y avait un truc très pervers dans le fait de prendre sa virginité à une fille. D'habitude, Lip refuserait de coucher avec une vierge. Ca lui était déjà arrivé dans le passé, deux fois exactement et à chaque fois il avait refusé de prendre cette responsabilité. C'était trop, même en étant le pire des fils de pute il savait qu'il ne méritait pas quelque chose d'aussi précieux. Il ne méritait pas qu'on se souvienne de lui toute une vie. Ni d'être associée à quelque chose d'aussi pure. Et pourtant avec Alma il s'était laissé aller, il ne s'était pas défilé. Il la connaissait depuis tellement longtemps, puis tellement bien. Leurs mères s'adoraient, la mère d'Alma l'adorait et la mère de Lip en parlait que d'elle. Quand ils s'étaient séparés, ça avait été l'horreur. Sa mère l'avait même giflé en apprenant ce qu'il avait fait. Mais voilà on refait pas le passé, Lip s'était comporté comme un chien. En contradiction parfaite avec tout l'amour qu'il lui portait. Il avait mis une plombe à l'oublier. Même des années après il n'était pas certain d'y être tout à fait arriver.
Il n'y avait qu'à voir dans l'état dans lequel l'idée qu'elle puisse être avec un autre le mettait. Ca avait été le plus dur pour lui lorsqu'elle lui avait martelé que c'était fini entre eux. L'imaginer avec un autre, savoir qu'elle ferait avec lui tout ce qu'il lui avait appris. Tout ce qu'elle avait fait avec lui pour la première fois. C'était une pensée insupportable, même engourdis par l'alcool il peut sentir la lame s'enfoncer dans son coeur. Le sel sur les plaies mal cicatrisées. Lorsqu'elle confirme, il sent son coeur faire un triple looping pour s'échouer au fond de ses tripes. Je le connais ? Lip est le genre de mec qui préfère pas savoir jusqu'à ce qu'il sache. Après quoi l'obsession devient réelle. Il sait pas quoi ressentir, devrait-il être content de voir que son premier amour s'envoyait pas en l'air à droite à gauche ou devait-il s'inquiéter qu'elle puisse tomber amoureuse d'un autre ? La vérité c'est qu'il aurait préféré la savoir seule. C'est pour ça qu'il passait son temps à l'éviter, à la bloquer sur les réseaux sociaux et à ne pas penser à elle. Parce que la simple idée qu'un autre ait pu prendre sa place ou réussir là où il avait échoué le rendait complètement malade. Il avait aucun droit sur elle, il aurait mieux fait de fermer sa gueule en réalité sauf qu'il y parvient pas. Il est obligé de l'ouvrir. Sa jalousie est beaucoup plus puissante que lui, même si la vodka et le joint l'affaiblit il faut pas sous-estimer la force de la colère. Ca aussi c'était une autre raison qui les avait précipité dans le gouffre : sa colère, ses accès de violence. Mais c'est plus fort que lui. Se montrer raisonnable et raisonné, il a jamais connu ça. Si je le connais, j'préfère savoir qui c'est. En faite, même si j'le connais pas j'veux savoir qui c'est.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Suarez
- - i'm waiting for superman - -
avatar
face @crédit : magdalena z ou cindy k
messages : 55
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 218


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Jeu 4 Oct - 15:58

j'aime, t'aimes
j'aime comme la fin d'peine
j'traîne souvenirs par centaines
comme c'était bon à l'ancienne


elle se demande alma. elle se demande ce que ça peut bien lui faire. le fait qu'elle soit en couple ou pas. c'est lui qui a tout gâché. lui qui l'a trompé. lui qui lui a donné toutes les raisons du monde de le détester - bien que ce ne soit pas le cas. elle est confuse. elle s'occupe de l'autre côté de la pièce. elle range les assiettes qui trainent. elle ne comprend pas les tenants et les aboutissants de sa requête. elle ne voit pas où il veut en venir. elle fait en sorte de fuir la discussion. « non... » murmure presque inaudible, accentué par les mouvement latéraux que fait sa tête. à vrai dire, lip doit surement savoir qui est garrett. c'est un hausburn. sa famille est connue dans le coin. famille de maffieux. elle sait qu'il ne cautionnera pas cette relation. lip n'est pas franchement un gars fréquentable non plus, mais il l'est à un degré moindre. alma sait faire la part des choses. d'ailleurs, elle n'est même pas sûre de vouloir continuer à voir garrett. les sentiments sont là, c'est indéniable, mais les trois quart du temps leur relation n'est synonyme que de cris, de larmes et de disputes. « t'as pas besoin de savoir lip, de toute façon, je ne crois pas que ça va durer. » tout simplement. la vérité. légèrement estropiée. le nom du nouvel amant censuré. par précaution. alma sait à quel point lip est sanguin et imprévisible - surtout imprévisible - et elle ne veut pas qu'il aille voir garrett dans un état second ou quoi que ce soit du genre. ça pourrait finir en bain de sang, au vu de leurs degrés de violence respectifs. elle retourne à ses petites affaires. elle continue à ranger, alma. elle a tendance à être légèrement maniaque lorsqu'elle est anxieuse. il lui arrive de faire le grand ménage chez elle en pleine nuit au lieu de dormir. ce n’est pas tant qu'elle adore faire ça. son problème est qu'elle a du mal à trouver les bras de morphée. sa mère l’a prise dans ses bras quand elle était petite. elle s’est sentie protégée. mais jamais vraiment rassurée. ce qu'elle n'a pas trouvé dans les bras de sa mère cernée, elle le cherche ailleurs... et fut un temps où elle l'a trouvé dans les bras de lip. ce réconfort. cette sérénité. avant qu'il ne devienne le principal instigateur de ses insomnies. c'est pour ça que le simple fait qu'ils se retrouvent dans la même pièce la trouble autant. elle souffle. « pourquoi? » oui, pourquoi? elle a envie de comprendre. elle a envie de savoir. « pourquoi tu veux savoir ça maintenant? je ne te demande pas de me donner les noms de toutes les filles que tu reçois chez toi à ce que je sache. » jalousie mal placée qu'elle a du mal à dissimuler. si il y a bien une chose qui prouve à alma que lip l'a complètement oublié, c'est le défilé constant de nanas qui se rendent à son appartement. et ça lui fait la même chose à chaque fois qu'elle voit une jolie fille dont le visage ne lui est pas familier trainer dans l'immeuble. un pincement dans le coeur. un arrière gout amer. lip n'est pas n'importe qui pour elle - et en règle générale aussi, d'ailleurs - donc alma déteste l'idée de savoir qu'il ne fréquente des petites trainées.

@lip snyder

_________________

    --- and you know
    i need you like a heart needs a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Jeu 4 Oct - 21:37

C'est sans doute l'alcool qui lui donne le courage, ou peut-être l'audace, de s'aventurer sur un terrain glissant. Le fait est qu'il y va tête la première car à partir du moment où elle lui a confirmé qu'elle avait un mec, c'est son monde qui s'est arrêté de tourner. Un milliard de question qui vient assaillir son esprit embrumé. Il veut savoir. A tout prix. Il suppose qu'elle s'est enfin trouvé le mec parfait. Un mec au casier judiciaire vierge, qui n'est pas connu dans tout Detroit pour sa réputation merdique. Un mec qui frappe pas en premier, un mec qui arrive à faire trois phrases sans grand mot. Un mec qui la fait pas pleurer, espérer. Un mec qui la déçoit pas comme lui l'a fait. Ca devait être facile à trouver. Une beauté comme elle. Avec un cerveau. Généreuse, aimante, attentionnée. La meuf parfaite avait sans doute trouvé son mec parfait et cette simple idée lui donnait encore plus envie de vomir que les shoots de vodka et le whisky tiède qu'il s'est envoyé toute la nuit. Ca lui fait un mal de chien à Lip de l'imaginer avec un autre. Alors quand elle prétexte que ça va pas durer, il se détend presque. Avant de se demander pourquoi ? Il est avide d'informations, il veut en savoir plus. De toute manière si tu me dis pas qui c'est, je finirais par le savoir. Je te rappelle qu'on a la moitié de nos potes en commun. Donc c'est mieux que tu me le dises toi-même. Même s ça va pas durer. C'était vrai et c'est ce qui avait contribué au fait qu'il avait eu tellement de mal à passer à autre choses. Pendant des années tout le monde avait continué à lui parler d'Alma comme si ils étaient encore ensemble. Tout le monde était au courant de leur relation on et off constante, personne n'arrivait à deviner quand est-ce que c'était fini et quand est-ce que ça avait repris. Alma et Lip c'était l'histoire d'amour qui faisaient les meilleurs potins de la cité dans laquelle ils avaient grandis. Encore maintenant il lui arrivait que des gens lui en parlent, d'à quel point ils formaient un beau couple, d'à quel point ils auraient pu aller loin ensemble. Lip supportait pas mais il encaissait la vérité sans ciller. Mais c'est le passé, c'est ce qu'il tente de se dire tandis qu'il attend que Alma lui donne un nom. Un nom qu'elle refuse de lui donner sous prétexte qu'elle ne s'embarrassait pas de connaitre le nom de ses conquêtes. Lip secoue la tête lentement, avachi sur le canapé. Ca compte pas tu le sais bien, je les baise juste. Je sors pas avec, rien. Même moi je connais pas leurs noms pour certaines. Enfin t'sais comment c'est. En temps normal, parfaitement sobre, jamais il n'aurait avoué ça. Il aurait menti, aurait dit qu'elles ne venaient pas pour lui. Qu'il était rangé maintenant, qu'il essayait de faire les choses biens. Mais c'est faux, l'alcool lui interdit de mentir. T'as une clope ? J'ai perdu mon paquet. Et le reste de mon joint est écrasé dans ma poche arrière. Tout ça le tend, être en présence le tend. Il a besoin de quelque chose pour se calmer, il a presque l'impression d'avoir dessoûlé.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Suarez
- - i'm waiting for superman - -
avatar
face @crédit : magdalena z ou cindy k
messages : 55
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 218


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Jeu 4 Oct - 22:44

j'aime, t'aimes
j'aime comme la fin d'peine
j'traîne souvenirs par centaines
comme c'était bon à l'ancienne


lip est comme il l'a toujours été, coriace. il ne lâche pas l'affaire. comme il n'a pas voulu lâché l'affaire lorsqu'alma a décidé de mettre fin à leur relation. après qu'il lui en ait fait voir de toutes les couleurs et qu'elle lui ait pardonner à chaque fois, tous ses écarts, tout ce qu'elle considérait comme étant irrespectueux, il l'avait trompé avec une fille qu'elle tu considérait comme sa soeur et il avait espéré qu'elle accepte de tout oublier. elle avait trouvé ça drôlement culotté de sa part. culotté mais poétique. le fait qu'il s'accroche alors que c'était peine perdu d'avance. présentement, elle sait qu'il ne la laissera pas tranquille tant qu'il ne connaîtra pas le nom de son nouveau petit. « garrett. il s'appelle garrett. c'est bon? » non ce n'est pas bon et elle le sait, alma. lip ne veut pas qu'elle lui balance un prénom isolé, juste comme ça. y a des milliers de garrett à détroit. il veut savoir de qui il s'agit exactement. ce qu'il fait dans sa vie. pourquoi lui et pas un autre. et il finira par le savoir tôt ou tard, alma estime juste ne pas avoir à lui dire maintenant. premièrement, parce qu'elle ne lui doit absolument rien et deuxièmement, parce qu'elle ne veut pas que ça foute la merde entre eux - même si leur relation est loin d'être fusionnelle comme elle l'était avant qu'il ne s'embrassent pour la première fois. le fait est qu'elle l'apprécie et qu'elle ne veut pas le blesser en lui apprenant qu'elle sort avec un mec encore plus cramé que lui - alors qu'ils ont en partie rompu, parce que lip n'est pas un gars fréquentable. à croire qu’elle attire, les mauvais garçons, ou que c'est eux qui t'attirent, plutôt. « mais je ne sais vraiment pas à quoi ça pourrait te servir de savoir. » elle ose espérer que ça lui fera changer d'avis. qu'une lueur de bon sens le percutera et qu'il n'aura plus envie de connaître l'identité du nouvel amant de son ex. « et tu n'as toujours pas répondu à ma question. » son pourquoi? elle a bien envie de savoir ce qu'il a envie de faire de cette information. parce que de toute évidence, ça ne changera absolument rien à sa vie. ça ne fera que compliquer leur relation. alma croise les bras et s'adosse au châssis de la fenêtre du salon puis elle secoue la tête en reponse à l’excuse de lip - qu'elle juge totalement inacceptable. « non, non, lip, on ne couche pas avec les gens juste comme ça. il faut que derrière il y ait une attirance, un manque, quelque chose... » jalousie à peine dissimulée. ces blondasses ne méritent pas de toutes partager le lit de lip. navrante impression de déjà vu. alma est presque certaine de lui avoir sorti exactement la même phrase lorsqu'elle avait apprit qu'il était allé voir ailleurs. « oui j'dois avoir ça. » elle ne fume pas tant que ça, alma. juste occasionnellement. pour se calmer. mais elle a toujours un paquet de clope sur elle. paquet qui met du temps à se vider. elle se penche pour récupérer son sac, posé juste à côté de lui, sur le canapé. proximité qui la met légèrement mal à l'aise. parce que lip, c'est lip, et y aura toujours cette tension entre eux. « voila. » elle lui tend l'objet en reculant légèrement, histoire de retrouver toutes ses fonctions cognitives. parce que, clairement, il la déstabilise.

@lip snyder

_________________

    --- and you know
    i need you like a heart needs a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Ven 5 Oct - 2:28

Garrett. Garrett. Il se le répète plusieurs fois, comme pour user le nom sur sa langue. Il ne connait pas de Garrett. Il n'est pas sûr d'en avoir jamais connu. Il la voit pas sortir avec un mec qui a un prénom de plouc comme Garrett. Et soudainement sans qu'il sache pourquoi il l'imagine au paroxysme du désir en train de crier ce nom et il s'immobilise brusquement sur le canapé, pris soudainement de nausée. Pourquoi a t-il posé cette putain de question ? Cette jalousie mal placée qui l'a jamais quitté. Sans doute parce que c'était elle qui avait décidé de le quitter et que les sentiments ne s'étaient jamais tout à fait dissipé. Sans doute parce qu'elle était la première fille dont il était tombé raide dingue amoureux et que si elle n'était pas la première avec qui il avait couché, elle était certainement celle qui avait donné un sens à sa chienne de vie. Celle pour qui il avait eu envie de se stabiliser avant de tout foutre en l'air. Et maintenant elle était avec un Garrett. C'est vraiment un nom de pédale. Bien sûr qu'il va le critiquer. Autant de fois qu'il le pourra. Il a pas son nom de famille, sûrement qu'elle lui donnera pas mais c'est pas un problème pour Lip. Il a le bras long, il connait du monde. Il est persuadé que malgré son taux d'alcoolémie démentiel il s'en souviendra parfaitement quelques heures plus tard lorsqu'il sorti de son coma nauséeux. Tant qu'il ne saura pas qui est ce mec exactement il continuera de chercher. Quelques coups de fils, quelques textos et il finira par savoir qui était le mec qui avait pris sa place. Et valait mieux pour lui que ça soit un mec bien. Manquerait plus que ça que ça soit un sale type. Elle qui l'avait tej car il aimait trop la thug life. Sûrement un connard de banquier ou un de ces fils à papa qui étudie le droit ou la médecine à l'université. C'était ce genre de mecs qui devait la rendre heureuse. N'empêche qu'elle veut savoir pourquoi il s'intéresse à elle. Pourquoi il veut savoir qui vient habiter son lit maintenant qu'il n'est plus là pour le squatter. Comme ça j'aurais pas l'air d'un con quand un de nos potes m'en parlera. Y en a certains qui ont toujours pas compris qu'on était passé à autre chose tous les deux. Il soupire, secoue la tête puis rajoute. Enfin toi surtout. Lip était un type plein de fierté, n'importe qui pouvait le dire. Et pourtant face à Alma son masque de mec désinvolte et insolent tombe. Elle est la seule devant qui il n'a pas peur d'être lui-même. Devant laquelle il laisse aller ses émotions sans avoir peur d'être jugé. Du moins c'était le cas avant. Avant qu'elle sorte avec un dénommé Garrett et qu'il recommence à collectionner les meufs. A ce sujet elle le pousse à la confidence, lui dit qu'après tout faut y avoir une attirance. Ouais elles m'attirent sur le coup, je... J'ai pas envie de parler de ça avec toi d'façon. T'comprendrais pas. C'est surtout qu'il a pas particulièrement envie de lui confirmer qu'il aura jamais changé. Qu'il est toujours le même. Que leur rupture aussi douloureuse soit-elle n'a eu aucun effet positif sur lui. Dieu merci elle a une clope à lui offrir, quand elle s'approche de lui il sent son palpitant s'emballer comme un ouf. Il la regarde hypnotisé. Sa bouche, ses yeux. Ses cheveux. Tout. Son regard dévale sur ses courbes et son coeur se serre à l'idée qu'un autre ait le droit d'explorer ses contrées. Elle lui tend la cigarette et il s'en empart, il l'allume. Prend une longue latte puis recrache la fumée. Le silence se fait. Dans la pièce y a plus que le bruit de leurs deux respirations. Lip la contemple puis vient briser le silence d'une voix monotone. Des fois je me réveille et je crois qu'on est toujours ensemble. J'vais pour t'envoyer un texto, te demander où t'es. Où j'te cherche dans le lit. Puis j'me souviens que tu veux plus de moi.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Suarez
- - i'm waiting for superman - -
avatar
face @crédit : magdalena z ou cindy k
messages : 55
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 218


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Ven 5 Oct - 20:20

j'aime, t'aimes
j'aime comme la fin d'peine
j'traîne souvenirs par centaines
comme c'était bon à l'ancienne


alma secoue la tête lorsque lip critique le prénom de garrett, mais elle ne relève pas. ils ne vont tout de même pas se prendre la tête pour des puérilités. elle souffle puis penche légèrement sa tête, la fatigue commençant à se faire sentir. oublier lip, n'a pas du tout été une chose évidente pour alma - du moins, en théorie, parce qu'en pratique, elle ne ll'oubliera jamais vraiment à lui. son esprit l'a hanté pendant des années. il donnait un sens à sa vie. un sens que son coeur fragile avait quelques fois du mal à supporter. mais un sens que ce même petit coeur pleure. elle revoyait ses mains lui démêler les cheveux quand il la prenait dans ses bras, ses petits sourires qu'il se forçait à lui adresser lorsqu'elle le réveillait trop tôt le matin - et pour lesquels elle était prête à se damner - et surtout, elle sentait ses lèvres parcourir chaque parcelle de son corps. et en revoyant ces images, elle comprenait proust. les petits riens qu’il faisait comme une évidence. une évidence simple et anodine. du moins en apparence. parce qu'en y repensant, ces choses, elle les trouve sublimes et pleines de sens. Parce que, à force de lire des livres, tu as compris qu’elle possédait le plus beau des savoirs. elle a faillit vriller, alma. elle serait sans doute vraiment devenue dingue si elle n'avait pas été bien entourée. « surtout moi? » elle répète en haussant un sourcil. « c'est vrai que toi, t'étais passé à autre chose bien avant qu'on ne rompe. » elle n'accepte pas le fait qu'il lui reproche presque d'avoir réussi à se le sortir partiellement de la tête. elle a chialer en entendant les bruits qui courraient à son propos dans le quartier. ses amis qui venaient lui rapporter qu'il avait couché avec tel ou tel fille ou que des pétasses se vantaient de l'avoir à leur pieds - parce que jamais une fille n'arrive à s'avouer le fait de ne rien représenter pour le mec qui la saute, mais ça alma, elle ne savait pas. elle a eu le coeur brisé, explosé, déchiré et émietté. elle en est même venue à se remettre en question. à plusieurs reprise. à se dire que s'il allait voir ailleurs, c'était parce qu'elle n'était pas assez bien. qu'elle n'arrivait pas à le satisfaire. qu'il lui fallait autre chose. et c'était frustrant, parce que lip, c'était tout son monde à elle. ses mots la blessent. il se victimise, alors que c'est lui qui a brisé tout ce qu'il y avait entre eux. ce n'est pas à lui d'être mélancolique. « tu crois que je t'ai plaqué pour le plaisir lip? parce que j'en avais envie? » elle est légèrement sur la défensive. néanmoins, elle n'hausse pas la voix pour autant. « tu sais ce que ça fait de se faire tromper? tu sais ce que ça fait de savoir que la seule personne sur terre pour laquelle tu serais prêt à t'prendre une balle n'arrive pas à se contenter de t'avoir toi? tu sais ce que ça fait de tout accepter de la part d'une personne, d'essayer de tout faire bien, et de finir par te faire trahir? tu sais ce que ça fait d'faire du mieux que tu peux, mais de ne pas réussir à être assez bien? » elle, elle sait. et putain, ce que ça fait mal. « tu m'as brisé lip. »

@lip snyder

_________________

    --- and you know
    i need you like a heart needs a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Ven 5 Oct - 21:38

C'était exactement pour ça qu'il restait le plus loin possible d'elle. Pour éviter ce genre de discussions qui lui entaillait le coeur là où ça saignait encore. C'était pour ça qu'elle avait changé de numéro, qu'il avait arrêté de venir frapper chez elle. Même sa mère lu avait dit d'arrêter d'essayer de forcer pour la récupérer, parce qu'à chaque fois qu'il entrait en contact avec elle c'était les mêmes reproches qui fusaient, les mêmes souvenirs douloureux qui remontaient à la surface et qui le rendaient ivre de chagrin. Alma était la seule qui avait su réveiller des sentiments chez lui qu'il se pensait incapable d'avoir. Il était tombé fou amoureux d'elle, ou peut-être qu'il l'avait toujours été. Il rêvait d'elle même lorsqu'elle dormait à ses côtés. Elle était la plus belle chose qu'il avait eu en sa possession de toute sa vie avant de la perdre à tout jamais. Bêtement. Pour une paire de fesses. Et elle est pas prête de lui faire oublier, comme cette nuit par exemple. Il soupire, secoue la tête. Je t'ai dit que j'ai fait une connerie, ça avait rien avoir avec toi c'est moi qui ait merdé... Mais il savait que ça lui suffisait pas. Parce qu'elle l'avait prévenu maintes fois, elle lui avait dit que si jamais il fautait elle ne reviendrait pas. Cette fois elle ne pardonnerait pas. Mais Lip avait pas écouté. Les embrouilles se succédaient, il se laissait de devoir sans cesse rendre des comptes et de s'arracher les cheveux avec tous les mecs qui bavaient sur elle, qui la voulait dans leur lit. C'était un putain de combat mental permanent pour ne pas recommencer à faire des conneries ou ne pas casser la gueule au premier venu qui se permettait de l'approcher. Lui qui était maladivement jaloux. Il en avait pété des dents et des gueules pour ses beaux yeux. Il avait emmené un mec à l'hôpital le jour de ses dix-huit ans parce qu'il l'avait pris par la taille dans une fête. Il devenait complètement dingue quand il s'agissait d'elle et rien ni personne pouvait réussir à le raisonner. C'était eux contre le monde. Jusqu'à ce qu'il gâche tout. Honteux, Lip baisse la tête alors qu'elle se lance dans une tirade qui fait écho à ce qu'il a déjà entendu dans le passé. Il se passe les mains sur le visage tandis qu'elle lui balance la vérité en pleine face. Celle qu'il ne veut pas entendre, celle qui l'oblige à prendre conscience d'à quel point il avait merdé. Il savait qu'il l'avait plongé dans le précipice en la trompant. Il savait qu'il l'avait humilier, sali aux yeux de tous. Il savait qu'il l'avait obligé à devoir tout arrêter, et qu'elle avait souffert à l'infini exactement comme lui. A ces derniers mots, il lève les mains de son visage, les laissent mollement retomber sur ses cuisses. Il la regarde, a du mal à déglutir et se penche vers elle. Il lui prend la main. Et rien que ce contact le rend ouf. Il doit se retenir de ne pas l'attirer à lui. De ne pas retrouver leurs habitudes. Celles où lorsqu'ils s'engueulaient il finit par la tirer vers lui pour la faire taire d'un baiser ou l'empêcher de parler en la serrant dans ses bras. Tout ça il pouvait plus se le permettre. Parce qu'il l'avait effectivement brisé. Des dizaines de personnes pouvaient le confirmer. La cité entière dans laquelle ils avaient grandis pouvait le confirmer. Les larmes qu'elle avait versé, il se serait noyé dedans s'il avait pu tellement il avait culpabilisé. Pour une soirée égarée entre les cuisses d'une autre il avait pris du ferme. Je suis désolé pour ce que je t'ai fait Al. Y a pas un jour qui passe sans que je m'en veuille. Si je pouvais tout recommencer je le ferais, je le ferais et j'serais un mec bien pour toi. J'te ferais honneur. J'te ferais pas pleurer. Je serais tout ce que tu m'as toujours demandé et plus encore. J'étais ouf de toi Al et... Et j'le suis encore un peu j'crois. T'sais comment c'est... On a grandi ensemble, t'es ma famille. Je suis ta famille. Tu peux pas m'en vouloir pour toujours. Pas vrai ?

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Suarez
- - i'm waiting for superman - -
avatar
face @crédit : magdalena z ou cindy k
messages : 55
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 218


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Ven 5 Oct - 23:10

j'aime, t'aimes
j'aime comme la fin d'peine
j'traîne souvenirs par centaines
comme c'était bon à l'ancienne


« une connerie... » elle soupire. non, ce n'était pas, juste une connerie. il aurait pu aller se perdre entre les cuisses de n'importe qu'elle autre trainée - là, elle aurait put-être dit que ce n'était qu'une connerie, et encore... « lip, tu t'es envoyé une de mes meilleures amies. j'la considérais comme ma soeur. et toi, t'étais l'homme de ma vie. en une seule soirée vous m'avez foutu deux couteaux dans le dos. » oui, parce qu'elle a beau crier sur tous les toits que son amitié avec léa ne signifiait rien pour elle, qu'elle ne lui apportait rien, c'était faux. totalement faux. alma a grandit avec cette fille. elle lui a confié toutes ses craintes, tous ses doutes sur l'fait qu'elle pensait que lip ne pouvait pas passer autant de temps dehors sans aller voir ailleurs. et elle l'a prise dans ses bras, l'impertinente. elle l'a rassurée en lui certifiant que ça crevait les yeux qu'lip était fou d'elle, qu'il ne jurait que par elle, que jamais de la vie, il ne pourrait lui faire du mal. foutaises. pendant qu'elle jouait à la bonne copine, elle faisait tout pour attirer son mec dans ses filets. ou bien c'est lip qui essayait de la choper. parce qu'elle était belle, désirable. avec ses grands yeux bleus et son sourire carnassier. lip et elle ne racontaient pas du tout les choses de la même manière. elle n'a jamais su qui elle devait croire, alma. de toute façon, ça n'avait pas d'importance. le mal était fait. depuis, alma a du mal en amour comme en amitié. ils lui ont brisé le coeur et ont bien amoché son estime d'elle même. dans chaque ami, il y a la moitié d'un traître. elle s'méfie toujours, maintenant. et elle s'méfiera toujours. « d'ailleurs, j'suis sûre que c'est pas la seule fille avec qui tu m'avais trompé. » elle ne lui pose pas explicitement la question, mais elle aimerait bien avoir une réponse. il lui envoie une décharge électrique en lui prenant la main. palpitant qui s'excite. elle n'arrive pas à la lui retirer. elle aimerait. elle aimerait tellement l'envoyer chier. ça voudrait dire que cette fois, elle l'a oublier pour de bon. mais non, y a cette force mystique qui fait que son bras reste statique. « je t'en veux pas. » voix qui flanche. elle baisse les yeux, sans bouger d'un millimètre. « je t'en veux plus. » elle se corrige. elle s'accroupi pour être à sa hauteur. « j'ai pas envie que tu te prennes la tête à cause de ça... c'est du passé. » elle est douce. elle est bienveillante. elle voit bien qu'il est sincère, qu'il regrette vraiment et ça la désole. son but n'a jamais été de le faire regretter. ou de faire en sorte qu'il se sente mal. elle lui souhaite tout le bonheur du monde. « j'ai jamais eu envie que tu sortes de ma vie pour de bon. j'avais juste besoin de distance pour t'oublier. et pour tout te dire, je ne sais pas si je pourrais y arriver pour de bon dans cette vie. » situation invraisemblable. c'est lui qui a merdé, mais c'est elle qui essaye de le consoler.

@lip snyder

_________________

    --- and you know
    i need you like a heart needs a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Sam 6 Oct - 1:08

Il sait pas si c'est l'alcool ou la fatigue mais le fait est que là tout de suite : il a les yeux atrocement humides. Elle est là devant lui, ses yeux bleus océan dans les siens et il perd un peu la raison Lip. C'est comme une putain de faille spatio-temporelle dans l'espace temps. Pendant un moment y'a plus que lui et Alma sur cette putain de terre malade et rien d'autre ne compte. Il fait amende honorable pour la énième fois. Il se répand en excuses morveuses. Il restera toujours une merde en face d'elle. Elle qui est si belle, si pure, si parfaite. Même encore maintenant il l'idolatrait complètement et si il restait loin d'elle c'était pour pas se prendre en pleine figure la tragédie qu'était sa vie sans elle. Y avait pas de machine à remonter le temps y avait pas moyen de modifier le passé et pourtant Dieu sait qu'il aurait voulu. Il avait imaginé un million de fois sa vie s'il n'avait pas été aussi con. S'il n'avait pas cédé aux chants de sirènes bêtement. Une fois, il avait fallu d'une fois. Lorsqu'elle sous-entend qu'il y en a eu d'autres Lip secoue vivement la tête, faisant revenir instantanément la nausée qui l'avait assaillie quelques minutes plus tôt. Non, j'ai pas menti sur ça. C'était qu'une fois. Y en a qu'une. Et c'était assez, une avait suffit à foutre en l'air des années de relation tumultueuse. Il avait porté le coup final après des mois interminables à espérer qu'ils finiraient par arrêter de se déchirer à propos de leur style de vie et de leur personnalité si différente. Pourtant parfois lorsqu'ils ne se retrouvaient que tous les deux, tout prenait son sens et rien d'autre ne comptait. Comme quand il avait sa main dans la sienne. Comme à cet instant précis. Le regard plongé dans le sien, elle lui avoue qu'elle lui en veut pas. Qu'elle lui en veut plus. Lip aimerait la croire mais il sait que c'est faux. Il se souvient de son cri de douleur lorsqu'il lui avait confirmé piteusement qu'il avait effectivement couché avec une de ses meilleures amies. La gifle qu'elle lui avait mise avant d'exploser en sanglot. La goutte de trop. Il l'avait rendu presque folle. Tout le monde le lui avait dit. En se tenant loin de lui elle s'était sans doute sauvée. Et bien qu'il lui souhaite tout le bonheur du monde, il supporterait pas qu'elle finisse par totalement l'oublier. Surtout pas avec un connard qui s'appelle Garrett. Et contre toute attente c'est ce qu'elle fait. Elle le rassure. Elle lui dit ce qu'il a toujours rêvé d'entendre. Lip se redresse dans le canapé pour se retrouver qu'à quelques centimètres de son visage. Sache que peu importe tout ce qu'il s'est passé, tu es et resteras l'amour de ma vie. Toute ma vie. Pour tou-- Et alors qu'il s'apprête à terminer sa phrase, il sent la nausée monter, monter. Et décide de se relaisser tomber dans le canapé. Alors il l'attire vers elle, l'oblige à s'asseoir à côté de lui en forçant un peu sur sa main. Ses iris à nouveau ancrées dans les siennes. Son visage parfait. Il lutte entre le sommeil et l'envie de l'embrasser. Ses lèvres qu'il avait considéré comme les siennes pendant si longtemps. Tu... Tu l'aimes ce Garrett ? Dis moi la vérité, si tu l'aimes je te laisserais tranquille. Parce qu'après tout, il est plus à un mensonge près.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Suarez
- - i'm waiting for superman - -
avatar
face @crédit : magdalena z ou cindy k
messages : 55
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 218


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Sam 6 Oct - 1:57

j'aime, t'aimes
j'aime comme la fin d'peine
j'traîne souvenirs par centaines
comme c'était bon à l'ancienne


elle hoche la tête. elle fait semblant de le croire, à vrai dire elle reste sceptique face à son aveu. elle aimerait. elle aimerait tellement être une beauté absolue, libre de toute personnalité. elle serait prête à appeler bonheur ce à quoi on essayerait de l’enchaîner. mais elle doute. il lui donné tellement de raison de le faire. il lui a menti tellement de fois. pour des conneries. entre les fois où il prétendait passer la nuit à jouer à fifa avec ses potes alors qu'il sortait et celles où il lui jurait sur 'la tête te sa mère' qu'il ne dealait plus alors que les appels des iencli fusaient. mais à quoi bon contester, ça ne servirait à rien. elle lâche l'affaire. elle va même jusqu'à se baisser pour lui faire face, tout en gardant sa main dans la sienne pour lui certifier qu'elle ne lui en veut plus. et c'est la vérité. elle n'éprouve aucune rancoeur à son égard. elle lui souhaite tout le bonheur du monde. il s'est assez excusé comme ça - et elle le connait mieux que quiconque et elle sait à quel point c'est dur pour lui de mettre sa fierté de côté et d'implorer le pardon de quelqu'un. puis sans prévenir, il rapproche son visage du sien. y a son souffle éthylé qui s'abat sur sa peau. elle en tremblerait presque. il se lance dans un semblant de déclaration qu'il écourte pour lui demander si elle aime garrett après l'avoir pousser à s'assoir à ses côtés - sans trop qu'elle ne comprenne comment. de toute façon, elle n'est plus là alma. son esprit divague. leur proximité - pourtant si naturelle - la met en panique totale. puis, y a ces mots qu'il lui dit... presque trop beaux pour être vrais. elle ferme les yeux. elle n'a pas envie de parler de garrett avec lip. elle n'a pas envie de penser à eux deux maintenant. pas alors qu'elle a lip en face. elle n'arrive à se concentrer sur rien d'autre que sur lui de toute manière. alors que leurs visages ne sont qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. elle est perdue alma. « je sais pas. je sais plus. » en réalité, elle a des sentiments pour lui. même si il ne sait pas prendre soin d'elle. même si elle a toujours peur pour lui. même si lui non plus n'est pas prêt de changer pour elle. garrett et alma, ça reste une histoire passionnelle. mais lip et son regard. lip et sa belle gueule. lip et tous les souvenirs qui viennent avec. il lui fait douter. parce que, non, ses sentiments ne se sont pas tous estompés. il n'a pas le droit de lui poser un ultimatum. la peur qu'il se remette à l'éviter. qu'il commence à faire semblant de ne pas la connaître. comme si ce qu'il y avait eu entre eux n'avait pas existé. « je croyais que oui, mais, tu me fais douter lip... » elle recule un peu et baisse les yeux honteuse. l'impression de jouer sur deux tableaux. encore et toujours cette fameuse sincérité qui la caractérise. elle aurait pu simplement dire que oui, reprendre sa liberté et redonner à lip la sienne. ça aurait tout facilité, mais elle n'a pas réussi. à croire qu'elle n'a pas vraiment envie qu'il sorte de sa vie.

@lip snyder

_________________

    --- and you know
    i need you like a heart needs a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Sam 6 Oct - 10:17

Avant la tromperie finale, elles étaient nombreuses les fois où ils se séparaient. Personne n'arrivait à les suivre. Faut dire que ça durait jamais plus de 24h. Il arrivait toujours à la récupérer, les mots qu'il faut. Les puppy eyes. Alors il se comportait parfaitement pendant une semaine, passait ses clients à un pote le temps que ça se calme avec elle puis une fois qu'il était sûr qu'ils étaient bien de nouveaux ensemble il recommençait en cachette jusqu'à ce qu'elle le découvre. Et le cercle se répétait inlassablement, sans jamais que Lip ne se rende compte d'à quel point cette relation n'avait pas de sens. Autant il n'arrivait pas à renoncer à sa vie ghetto, autant il ne pouvait renoncer à Alma. Tout le monde savait à quel point ils étaient fous l'un de l'autre et c'était ça le problème, ils étaient fous. Ils ne raisonnaient plus. Sans doute parce qu'ils se connaissaient depuis gosses. Lip se rappelait distinctement de la première fois qu'il l'avait vu pour de bon. Ils avaient quatorze ans tous les deux et la puberté avait fait son chemin depuis le jour où leurs mères étaient devenues meilleures amies. Il se souvient d'elle assise dans le canapé en train de regarder autour d'elle tandis que leurs mères jacassaient. Ses longues jambes bronzées qui contrastaient avec ses converses blanches et Lip qui était complètement hypnotisé, au point que ça l'avait fait rire Alma. Sans doute déjà habituée à sa beauté parfaite. A partir de ce jour-là il avait pensé qu'à elle, n'avait désiré qu'elle jusqu'à ce qu'elle daigne lui accorder un peu plus d'attention. Puis ils s'étaient plus lâché. Avant qu'il décide de tout gâcher. Et depuis sa vie amoureuse était un putain de gouffre sans fond. Contrairement à elle qui semblait avoir réussi à retrouver quelqu'un, à vibrer à nouveau. Avec un mec dont Lip ne savait rien mais à propos duquel il n'allait pas tarder à se renseigner. Question fatidique lancée et il attend la réponse une fois de plus en apnée. C'est comme si l'alcool avait brusquement déserté son sang. Soudainement il voit clair, tout s'éveille autour de lui. A part ses yeux rougis, plus rien ne trahit son ébriété parce que ce qu'il croit comprendre le renverse totalement. Elle lui donne un truc qu'il n'aurait jamais pensé avoir de nouveau d'elle un jour : de l'espoir. L'espoir qu'il y ait encore des cendres brûlantes de leur amour passé quelque part en elle malgré tout le mal qu'il lui avait fait et le temps qui avait passé. Et ça suffit à Lip pour redevenir fou d'un claquement de doigt, de lui redonner envie de sa dose d'Alma. Juste là tout de suite, parce que ça sonnait juste et qu'il croyait savoir la connaitre assez pour pouvoir tenter l'impensable. Alors brusquement, sans lui laisser le temps de réfléchir, Lip fond vers elle et capture ses lèvres tandis que ses mains viennent trouver les formes de son visage. Un baiser brûlant, interdit, mais tellement délicieux qu'il en perd toutes ses bonnes intentions. C'est délicieux, c'est familier : c'est absolument tout ce qu'il a essayé d'oublier.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Suarez
- - i'm waiting for superman - -
avatar
face @crédit : magdalena z ou cindy k
messages : 55
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 218


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Sam 6 Oct - 14:58

j'aime, t'aimes
j'aime comme la fin d'peine
j'traîne souvenirs par centaines
comme c'était bon à l'ancienne


elle est complètement paumée alma. elle à l'impression de se retrouver à la place de l’héroïne étrange d’un mauvais roman. une sorte d'emma de bovary alanguie dans sa morale. le sentimentalisme exacerbé et la quête d'une vie trépidante en moins. c'est pour ça qu'elle sa laisse faire - dans un premier temps. elle s'octroie le droit de profiter de la douceur de ses lèvres quelques secondes. elle se permet un voyage dans le temps de courte durée. elle goute encore une fois au fruit défendu. exaltation qui sens. elle sent la peau de son visage brulé au contact de ses mains. elle veut que ça dure. elle en veut plus. toujours plus. elle va même jusqu'à le pousser à continuer en glissant l'une de ses main derrière sa nuque. contact électrisant. son autre main vient immobiliser sa tête comme pour lui dire de ne pas s'éloigner. puis tout d'un coup, la réalité la percute en pleine face. ce n'est pas elle. ce n'est pas alma, l'allégorie de l'intégrité, qui peut agir de la sorte. se perdre dans les bras d'un homme, alors qu'elle est avec un autre. elle ne joue pas avec les sentiments des autres. elle ne se permet pas d'écart. alors, rompt ce baiser. elle détache ses lèvres de celle de lip - à qui elles appartenaient, fut un temps. « c'est pas une bonne idée. » elle murmure. à bout de souffle. rythme respiratoire effréné. palpitant emballé. tension toujours à son paroxysme. « c'est pas correct, j'peux pas faire ça. » elle ne sait pas si elle dit tout haut ce qui pourrait essayer de la convaincre de s'éloigner de lip ou si c'est à lui qu'elle adresse ces quelques mots. il doit surement y avoir un peu des deux. elle se redresse sur le canapé. histoire de reprendre le contrôle. histoire de retrouver ses fonctions cognitives. la raison. c'est toujours la raison qui reprend le dessus avec alma. elle est de celles qui ne laisse pas libre court à ses envies, à ses désirs. par précaution. elle préfère laisser ça aux autres. le temps lui a prouvé que ce n'était pas une bonne idée de faire ça. pourtant, elle rêve de belles histoires romanesques mais ça elle n’osera jamais l’avouer. grandir, c’est censé être accepter sa vulnérabilité. elle n'en est pas encore à ce stade de maturité. « ce n'est pas pour que tu profites pour m'embrouiller encore plus l'esprit que je t'ai avouer que je doutais. » et c'est toujours les mots qui lui passent par la tête qui franchissent la barrière de ses lèvres. cette fois elle se lève pour de bon. « je vais te chercher un drap et un oreiller pour que tu puisse dormir ici. » sur le canapé. parce que, oui, l'idée de pouvoir s'endormir blottie contre lip, dans son lit, a effleuré l'esprit d'alma; mais non, ça n'aura pas lieu.

@lip snyder

_________________

    --- and you know
    i need you like a heart needs a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   Dim 7 Oct - 22:38

Et au moment où ses lèvres touchent les siennes, Lip prend de nouveau perpet'. Il avait mis des années à l'oublier et trois secondes à peine pour la ravoir dans la peau. Là contre elle, c'est tout un putain de paradis qui s'ouvre de nouveau devant lui. Il a l'impression d'avoir de nouveau seize ans. C'est la plus douce des régressions, il aimerait que ça dure une vie. Même pas dans ses rêves les plus fous il aurait pensé qu'elle lui accorderait un jour son pardon. Tout se mélange dans sa tête, le présent, le futur, le passé. Il se surprend à espérer qu'une nouvelle vie est possible. Une vie dans laquelle ils seraient de nouveau réunis. Une vie dans laquelle il aurait changé, il gagnerait sa vie légalement et il arriverait à ne plus la faire pleurer. Sa bouche pulpeuse, sa langue sucrée. Putain d'explosion de saveurs mais hélas de la courte durée. Elle se presse contre lui, et jadis c'était le signal. Le signal qu'il pouvait glisser ses mains froides sur sa peau brûlante. Il l'avait tellement espéré, tellement supplié qu'il parvenait même pas à réaliser ce qui était en train de se passer. Il est en train de savourer comme jamais quand soudainement elle s'éloigne. Pas une bonne idée, pas correct. Comment ça pas correct ? Puis soudainement il capte. Il capte qu'elle vient de tromper son mec avec lui. Mais quelle putain d'ironie. Il en revient pas. Elle s'était retrouvé à sa place des années après. Et sa réaction c'est comme un putain de coup de poing dans le ventre. Lip estomaqué est pratiquement 100% sobre maintenant. Totalement sonné par la réaction d'Alma. Elle lui reproche d'avoir tenté de lui embrouiller l'esprit. Tu te sers de moi pour tester tes sentiments vis à vis de ta pédale de mec et c'est moi qui essaie de t'embrouiller ? Il est offusqué Lip, il est en colère. Et tout d'un coup le trottoir lui parait 1000x plus accueillant que le canapé de son ex. Il l'avait à peine de nouveau dans ses bras, qu'elle s'arrachait à lui au bénéfice d'un autre. Un autre qui la rendait même pas heureuse. Qui se foutait totalement d'elle visiblement. Elle lui propose un drap et un oreiller en se levant et trop fier, Lip l'imite. Se lève brusquement, comme si il n'était pas totalement ravagé par la drogue et la weed. Non merci, j'vais dormir ailleurs. J'préfère le bitume plutôt que ta pitié. éructe t-il. Il est blessé dans sa fierté, dans son coeur. Partout. Aucune murge serait assez forte pour anesthésier le mal qui lui soulève le coeur. Il aurait pas pu imaginer pire fin de soirée. Alors il marche vers la porte et balance. T'inquiète pas pour moi, ça fait un moment que j'me débrouille sans toi. Sur quoi il claque la porte violemment. Se foutant bien de réveiller tout l'immeuble. Il se sent désormais parfaitement capable de traverser la ville à la recherche de ses clés, de son portable ou de ses potes. Tout sauf affronter le regard de celle qu'il avait tant aimé et qui n'était maintenant même plus capable de tenir un baiser.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
- -


MessageSujet: Re: souvenirs par centaines (alma)   

Revenir en haut Aller en bas
 
souvenirs par centaines (alma)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] Souvenirs, souvenirs......
» blood on the Alma
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Souvenirs des attaques d'une aveugle
» [VGV] Souvenirs, souvenirs .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
only god forgive :: DETROIT, MICHIGAN :: DISTRICT SUD :: Résidences-
Sauter vers: