Partagez | 
 

 Help this witty bird |

Aller en bas 
AuteurMessage
Christian Mars
- You get tough, you get even -
avatar
pseudo : Christ'
face @crédit : Reece King | (c)Eylika
messages : 20
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 82


MessageSujet: Help this witty bird |   Mar 2 Oct - 2:14

Henry What's his name ? Yes, me too.


Il fallait le dire haut et fort, pour trouver quelqu'un, tu te débrouillais vraiment pas mal. Ta vivacité, ton charme faisait de toi un personnage redoutable que la plupart de la population de Détroit commençait à connaître de nom. Mais tu faisais tout de même de ton mieux pour taire toutes ses rumeurs, tu ne veux pas te faire remarquer trop rapidement. Surtout lors de filatures en tout genre. En parlant de filatures, tu as été engagé récemment par un couple ayant comme grande crainte que leur fils soit mêlé dans les affaires d'un cartel de drogue. Une grande récompense en clé, tu ne pus refuser cette offre et décida alors de te mettre au boulot le plus vite possible. Après avoir demandé le plus de renseignements aux parents sur l'enfant, Tom, la prochaine destination était d'interroger son colocataire sur les activités du jeune homme.

Il semblait avoir disparu depuis quelques jours, disant qu'un homme avait débarqué dans l'appartement et enlevé l'adulte. Dans le brouhaha, le colocataire put entendre le simple prénom Henry. Un homme du cartel ? Quel genre d'individu pouvait-il être. Bien évidemment, aucun nom ne fut donné et les informations étaient bien trop vagues à ton goût pour faire quelconque recherche sur le net. Alors tu demandas les derniers lieux occupés par Tom et déposas plusieurs affiches. Il ne fut pas attendre plus de vingt-quatre heures pour recevoir un appel d'une femme qui semblait l'avoir aperçu dans les alentours d'un certain hôtel dans le district Nord. Une certaine envie de cocaïne ET d'une femme de la nuit ? Intéressant, mais pas à ton goût. Tu décidas par la suite de prendre ton équipement, un bel appareil photo et un petit taser au cas où et te dirigeas à l'hôtel en question. Des heures passèrent avant que quoi que ce soit ne bouge. Toi, t'étais posé dans ta voiture, sur le trottoir d'en face. '' Allez, sors de ta cachette petite souris. '' Soupiras-tu. Des hommes sortirent alors une seconde après. '' S'il fallait simplement juste demander. '' Tu redressas tes bras et alignas l'objectif de ton appareil avant de prendre plusieurs photos. Plus tôt tu avais fouillé le gros camion posé devant l'hôtel vu qu'il faisait tâche, et son contenu n'était pas à en déplaire. Tu pris des photos et notas la plaque d'immatriculation.


'' Regardez moi ça, Tom en compagnie de tic et tac. '' Deux shot pris, tu décidas enfin de ranger ton appareil et de suivre la voiture vers un endroit un peu plus sinistre. Un bar posé appelé le BlackJack, alors tu prends tes fausses lunettes et tu y vas, avec ta petite bandoulière. Tu rentres et là, tout le monde t'observe, tu soupires et t'avances dans la foule d'hommes tous aussi malsains les uns aux autres. '' Dîtes donc, ça respire amour, gloire et beauté ici. '' Murmures-tu sous ta respiration avant de remarquer Tom au loin. Il fallait agir vite, l'un des hommes s'apprêtait à sortir un couteau. Alors tu fonces et tu fais mine de bousculer l'individu qui se retourne mécontent. Tu fais signe à Tom d'en profiter pour se barrer et il t'écoute le pauvre. Mais toi, Christian Mars, te voici bloquer et à la merci de trois hommes aussi rassurant qu'un motard à 3 heure du mat' une nuit d'hiver. '' Henry je présume. Alors là, je suis désolé. La prochaine tournée est sur moi. '' Ok, ça aurait parfaitement marché si l'abruti de Tom ne se serait pas mit à trébucher avant de détaler comme un furet te laissant seul contre trois hommes sous leur meilleur jour. L'un d'entre eux s'avance vers toi et te prend le bras alors tu lui envoies une décharge de taser qui le fout au sol, tu cours vers la sortie, mais en vain on te bloque comme s'ils étaient tous de mèche. Tu paniques dans ta tête. '' You better find something Christian Mars, and fast !'' Tu répètes sous ta respiration. Et là, tu les entends crier, « ATTRAPEZ LE ! ». Mais dans quel merde t'es-tu fourré.
@Jack McByrne -> [ J'espère que ça te plaît, n'hésite pas à me dire autrement.    ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
- Invité -


MessageSujet: Re: Help this witty bird |   Mar 2 Oct - 22:06


Help this witty bird
Remettre les pieds à Détroit, c'était comme retourner chez toi, retrouver une partie de tes racines, ce qui faisait de toi un enfoiré et un mec bien. Cette ville, elle t'avait façonné, fait grandir, évoluer, dans le bon comme dans le mauvais sens. Tu faisais parti de ces mauvaises graines qui poussent contre vents et marrées, le genre difficile à arracher jusqu'à la dernière racine. Parce que c'était un peu le truc avec ta famille. McByrne, c'était ça, de la mauvaise herbe que le vent avait emporté jusqu'ici, faisant tomber d'autres graines autour du premier pied. Et t'avais débarqué, avec ton frère et ton cousin, reprenant le flambeau, faisant prospérer le business, sans état d'âme, les poings facilement abîmés par l'entrainement ou la violence qui suintait de ton être.

Refrain
Mindless zombies walking around with a limp and a hunch,
Saying stuff like, "you only live once."


Soirée tranquille dans ce bar qui se trouvait dans le district sur lequel ta famille avait la main mise. Un district qui avait la joie ou le malheur de posséder des entrepôts un peu trop convoités pour qu'on ne vienne pas vous emmerder un peu trop souvent à ton goût. Le souffle amer à tes lèvres, tu savourais ton verre au BlackJack, tranquillement posé dans un coin sombre du bar avec l'un de tes potes de toujours, l'un de ceux qui ne rechigneront jamais à te suivre en enfer, à effleurer les rebords d'un précipice, avec ce risque de finir au fond. Pas d'autodestruction dans l'histoire, juste le fait de se sentir à sa place, dans cette vie trépidante, celle qui te laissa darder tes prunelles sur un nouvel arrivant entre ces murs. Un type qui semblait s'être presque perdu, et qui en bouscula un autre. Mais tu le voyais, que tout ceci n'était qu'une diversion pour qu'un autre puisse prendre la poudre d'escampette. Un sourire sur le coin des lèvres, tu te contentais d'observer la scène, intrigué par ce qui allait pouvoir se passer. Tes jambes étendues comme un félin paisible, tu menas ton verre à tes lèvres pour laisser la liqueur brûler familièrement ta gorge. Tu faisais parti de ceux qui comprenaient, qui observaient, qui saisissaient. Tu voyais les faiblesses, les incohérences, les points sur lesquels il était possible d'appuyer, jusqu'à faire plier l'adversaire le moment venu.

Refrain
Mindless zombies walking around with a limp and a hunch,
Saying stuff like, "you only live once."


Il allait proposer une tournée, ce qui, à priori n'était pas la pire des solutions face à Henry. Sauf que... l'identité sur les lèvres de l'inconnu fit se plisser doucement ton regard, comme intrigué par ce que tu avais sous les yeux. En dehors du fait qu'il n'était pas désagréable à regarder, loin de là, il semblait être de mèche avec celui qui préféra détaler, quitter les lieux, plutôt que d'affronter son sauveur et sa menace, tout en en profitant pour trébucher. Fallait pas leur en demander plus pour qu'ils comprennent que l'intervention impromptue avait permis à sa proie de s'échapper. De lui échapper. Pas qu'il l'aurait tué ici, entre ces murs, mais il l'aurait dans doute trainé dehors, pour avoir une discussion plus ou moins musclée. Ca manquait de discrétion, mais ce n'était pas vraiment tes affaires. Par contre, le fait qu'ils commencent à l'acculer à l'intérieur du bar, l'empêchant de disparaître à son tour... ça risquait de le devenir dans les quelques minutes à venir.

Refrain
Mindless zombies walking around with a limp and a hunch,
Saying stuff like, "you only live once."


« Jack ! » Comme le signal de départ qui te poussa à croiser le regard du barman, et propriétaire, celui qui bénéficiait de la protection de ta famille. Tu te levais déjà pour intervenir, parce que tu savais que ça se produirait avant même que ce soit le cas, avant même que tu vois dans les yeux de ton protéger qu'il te suppliait d'intervenir, de t'en mêler, avant qu'ils démolissent les lieux, avant qu'il amoche ce gamin et que la police vienne fourrer son nez dans toute cette histoire.
« NON ! » Ca claqua sur ta langue. L'ordre qui se faufilait jusqu'à chaque regard qui dévia dans ta direction, comme pour s'assurer de l'identité du perturbateur, qui, si on l'ignorait, aurait pu faire de toi un simple videur.
« Tu t'en prends au chaton perdu maintenant ? » Tu l'entendis soupirer à ta remarque, face à ton intervention qui venait de tomber comme un cheveux sur la soupe.
« Mêle-toi de tes affaires, putain ! »
« Ca tu vois, ça va être difficile. J'ai promis à mon pote là-bas, que le p'tit aurait rien. » Mouvement de tête en direction du proprio. T'avançais, tu t'interposais clairement entre l'inconnu et ce type qui savait exactement qui tu étais, et qu'au minimum la moitié des hommes présents dans ce bar, ne le suivraient pas lui, mais toi. La preuve, tout le monde s'était interrompu à ton intervention. Parce que t'étais un McByrne. Parce qu'ils n'étaient tout simplement pas assez con pour vouloir se retrouver avec ton frère sur le dos, ou la moindre représailles, encore moins venant de toi. Les visages, tu les connaissais. Tu les reconnaîtrais, tous, jusqu'au dernier. Et leurs petites vies, t'en ferais de la bouillie bien dégueulasse sans même que ça t'empêche de dormir la nuit.
« Alors vas-y, donne-moi un prétexte, même infime, pour que je te démonte la gueule, j'ai besoin de me défouler. » Il y eut ce sourire, celui qui semblait satisfait que la situation risque de déraper, tandis que ton poing se contractait, que ton pote assis à sa table avait la main sur son flingue, prêt à le sortir pour éclater la première caboche qui déconnerait. Et Henry regardait, toi, les autres, et ce pote qui semblait n'en avoir rien à faire, mais dont l'arme était déjà sur sa cuisse, pointée dans sa direction.

code by EXORDIUM. | Twenty One Pilots


Revenir en haut Aller en bas
Christian Mars
- You get tough, you get even -
avatar
pseudo : Christ'
face @crédit : Reece King | (c)Eylika
messages : 20
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 82


MessageSujet: Re: Help this witty bird |   Mer 3 Oct - 0:27

Tu étais coincé et clairement dans une mouise pas possible. Que faire dans ce genre de situation, sortir sa seule arme et la brandir, mais tu sentis un bras te tirer d'un côté avant qu'une voix se mit à résonner dans la pièce. Une voix qui semblait résonner dans les oreilles de chacun puisqu'un léger silence s'en suit avant les chuchotements incessant de tout le monde reprennent. Tu vois ton sauveur au plus loin, se rapprocher et tu te dis très rapidement que le timing est vraiment bon. Tu agites ton bras pour te libérer de l'emprise avant de regarder la situation se dérouler devant tes yeux. Une drôle de confrontation, il fallait dire que tu n'étais pas le plus habitué aux bastons de bars, il fallait aussi dire que tu étais plus habitué aux chocolats chauds devant ta connexion foireuse que de te trouver dehors à cette heure-ci. L'homme s'interposa alors entre ta personne et le fameux Henry, tu pris un pas en arrière légèrement intimidé par la prestance de ton sauveur.

Tu écoutais ses paroles, sa voix grave et t'en avais simplement des frissons. Pour x raison, tu te mis à rougir intérieurement par la prise de défense envers toi. Bien que c'était plus un service pour les lieux et le proprio' que pour ta tronche. Enfin, il ne fallait pas être l'ampoule la plus éclairée du coin pour savoir qu'emmerder ce gars était une invitation au cimetière local de Détroit. Tu poses ta main sur ta bandoulière et observes la foule se dissiper, l'autorité du McByrne n'est décidément plus à remettre en question. Ses paroles claires et distinctes qui gravitaient autour de la violence et le chaos, ce sourire que tu ne peux apercevoir que vaguement de là où tu te tiens. Ce charisme éblouissant, tu ne savais pas quoi faire à part en rire. Alors que la tension fut à son comble, un rire nerveux sortit de ta bouche.

'' Peut-être qu'il serait plus sage d'écouter le grand manitou Henry, surtout qu'avec ce qu'on raconte sur toi et ta petite bande … '' Annonces tu, l'air faussement désolé d'avoir gaffé ces quelques mots sur le cartel de drogue. Un petit clin d’œil en sa direction et hop ! Tu avais assez sur eux pour les dénoncer à la police, d'ailleurs, tu avais envoyé assez d'informations en venant au bar à la police pour qu'ils retournent leurs domiciles ci dessous. Les yeux d'Henry s'ouvraient de plus belles avant qu'il ne se retourne et quitte le bar en trombe avec ses hommes. Certainement effrayé que la police soit déjà chez eux.

'' Vous êtes tout de même super grand. '' Dis-tu à ton sauveur de manière à rire de la situation. '' Par contre, vous pourriez dire à votre ami de ranger son arme ? C'est pas vraiment la meilleure première impression s'il cherche une fille à courtiser. '' La foule revint enfin à son rythme normal que tu décides de lui sourire comfortablement. '' Merci j'imagine. Je vous en dois une. '' Un silence s'installe avant que tu ne te mordilles la lèvre inférieure. '' Bon, je vais vous laisser. '' Un grand sourire comme tu les offre à ceux qui les méritent. Trop simple ? Huh, peu importe, t'as juste besoin de partir pour te doucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
- -


MessageSujet: Re: Help this witty bird |   

Revenir en haut Aller en bas
 
Help this witty bird |
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CR 30/08/2011 Witty Chronos, Dungeon Lords
» A avoir : Witty Chronos
» CR 22/03/2011 Witty Pong/ Horse Fever
» CR 08/03/2011 Witty Pong / Les naufragés du Titanic / Coyote / Skulls and Roses
» Achat ludik

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
only god forgive :: DETROIT, MICHIGAN :: DISTRICT NORD :: Place des commerces-
Sauter vers: