Partagez | 
 

 met a female dragon, had a fire conversation (noor)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Sam 29 Sep - 0:12

So much for being optimistic
They say love is in the air, so I
Hold my breath 'til my face turn purple
Keep a few bad bitches in my circle
My nuts hang like ain't no curfew
Bitch if you wave, then I will surf you


La nana a encore ses marques de bronzage de cet été. Avec un peu d'imagination, il voit les palmiers et sa peau huilée. Sans doute une de ces connes qui partaient en vacances en septembre juste pour faire chier ses copines de retour au bureau. Il croit se souvenir qu'elle lui a parlé de vacances à Miami ou un truc du genre, elle a bien le genre de cul qui se fait bronzer sous le soleil des tropiques. Il a du supporter son racontage de life pendant une demi-heure avant de réussir à la convaincre de le suivre jusqu'à chez lui. Quand son soutien-gorge touche finalement le sol, elle demande à voir sa chambre et l'y emmène bien volontiers. Dix minutes plus tard, c'est ses fesses qui tapent sur ses hanches et le supplice de sa voix nasillarde n'est plus qu'un lointain souvenir. Incroyable comme une jolie paire de fesses peut lui faire oublier la totalité de ses soucis. Il fait une chaleur d'enfer dans sa chambre maintenant, il finira par lui donner ce qu'elle veut vingt minutes plus tard. La nana est encore en train de reprendre son souffle qu'il allume un joint à la fenêtre de sa chambre désormais grande ouverte. Il pleut dehors, l'été indien est fini et on peut entendre le chant des sirènes étouffé. A poil et sans pudeur, Lip s'emmerde même pas à répondre à la gonzesse qui lui demande quelle heure il est. Elle a qu'à regarder son putain de portable. Lip sait lui, qu'il est aux alentours de trois heures du matin. C'est affiché sur l'enseigne du drugstore en bas de la rue. Il est même pas fatigué, il est carrément prêt à se lancer dans un deuxième round si Miss Miami est partante. Il s'apprête même à s'y remettre mais il a la pâteuse, il a besoin de boire et il sait que une bouteille glacée d'Arizona Tea l'attend dans le frigo quasi-vide de sa cuisine. Lip est en chemin quand il entend quelqu'un frapper à sa porte. Il reconnaitrait cette façon de frapper entre mille. Un sourire en coin glisse sur ses lèvres, il ne l'attendait pas ce soir. A vrai dire il l'attend jamais. C'est un putain de courant d'air. Ouais, enfin non. Plutôt une putain de tornade. Il hésite à ouvrir tout de suite, avant de se souvenir qu'il est dans le plus simple appareil.  Coup de change, son jogging gris en coton traine par là, reposant mollement sur un bout de son canapé. Il l'enfile à l'avat-vite, oublie complètement son Arizona Tea bien frais et son joint qui se consume tout seul dans son cendrier au bord de sa fenêtre. Il fait coulisser le verrou et bingo. Des yeux de biches aux cils interminables le sondent dans l'obscurité du couloir. Un bref silence, il ouvre à peine la porte, juste assez pour y passer sa tête laisser entre avoir sa tête mais pas le reste de son appart. Son timing est mauvais ce soir. Elle a même pas idée d'à quel point et ça l'amuse le connard. Il la détaille du regard un moment avant de lui balancer, sans se départir d'un sourire clairement amusé. T'as une sale gueule ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Sam 29 Sep - 1:15


la journée a été longue. noor, elle n'a eu qu'une envie. rentrer chez elle, à peine le pied posé dehors. elle sentait la journée d'merde arriver, à peine réveillée. et elle s'est pas plantée. y'a eu l'bus qu'elle a loupé. les gosses à aller chercher à la sortie de l'école. son service au bar cette nuit avec les quelques verres qu'elle a laissé tomber et voler en éclat par la même occasion. et en plus de ça, quand elle sort enfin du boulot, il pleut. pas un peu. oh non. la bonne douche qu'elle s'prend en une minute à peine. noor, elle peste. après l'monde entier. ça commence par le ciel, forcément. ça enchaine sur son patron. sur son appartement trop éloigné. sur la ligne de bus stoppée la nuit. sur l'fait qu'elle n'pense jamais à prendre de veste, aussi. tout y passe. bien trop d'choses. et ça fait passer l'trajet plus vite. parce qu'elle ne pensait pas à la distance qui lui restait à combler. elle pousse la porte de l'immeuble et y'a qu'le son de ses pas dans la cage d'escalier. pas vraiment d'conversation a épier ce soir. trop concentrée dans ses pensées pour entendre quoi que ce soit d'toute manière. elle grimpe les quelques marches avant d'pouvoir enfin entrer dans son appartement. elle trempe toute l'entrée en retirant chaque vêtement de son corps. le petit tas improvisé qu'elle déplace bien vite dans la salle de bain. pile de linge sale dans l'panier. elle s'sèche. histoire d'pas choper la mort. et elle enfile une sorte de pyjama. un short de sport et un débardeur un peu trop grand. comme chaque soir, elle s'pose sur son canapé. l'regard posé sur la télé. écran noir. parce qu'elle n'a même pas envie d'la regarder. pas maintenant. mais pas l'envie de dormir non plus. alors elle reste quelques instants comme ça. l'regard dans le vide. sans penser à rien. et ça fait du bien dans l'fond. sauf qu'elle est sortit d'ses pensées par des pas, juste au-dessus de sa tête. comme une réponse à son ennui. lip qui n'dort pas. ni une, ni deux, elle est déjà dans l'couloir noor. l'étage d'au-dessus atteint en un rien de temps. elle frappe. tranquillement. et il ouvre. enfin entrouvre la porte. y'a juste sa tête qui passe. qui dépasse. l'gamin qui sourit. et lui balance quelques mots, juste ces mots là. pas d'salutation. rien. pas d'fausses politesses. pas d'trucs inutiles. il va droit au but. la gueule qu'elle a ce soir. cheveux encore très certainement humides. maquillage quasi inexistant. joues sûrement encore rougies à cause du froid. mais elle s'tape de ça.
noor, elle le détaille un temps. elle détaille l'peu qui se trouve sous ses yeux. cheveux décoiffés. gamin bien trop souriant. porte qui lui est presque fermée. elle n'est pas conne la gamine. elle sait c'qu'il y a dans un coin de l'appartement. elle sait qui il y a dans un coin d'sa chambre, sûrement. t'es sûr d'vouloir parler d'ma gueule ? tu devrais songer à t'regarder dans un miroir avant d'dire ça. bras qu'elle vient croiser contre sa poitrine. tu m'laisse entrer ou j'dois camper sur l'pallier ? elle sait qu'elle dérange, noor. mais elle fait comme si elle ignorait l'tout. comme si elle n'avait rien compris. parce qu'elle veut voir ce qu'il va répondre. voir s'il lui dira qu'il est déjà occupé. voir s'il lui dire juste d'revenir demain. ou s'il aura l'culot de la faire entrer. noor, elle aimerait entrer. parce que ça la ferait marrer d'voir cette fameuse fille. d'la mettre autant mal à l'aise que possible. ça lui ferait une occupation pour c'soir au moins. à défaut de n'pas avoir lip pour elle seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Sam 29 Sep - 2:13

Elle a la gueule des mauvais jours, il a le sourire des bons soirs. S'il avait su qu'elle viendrait frapper à sa porte, il se serait pas emmerdé à payer trois shots à la blonde décolorée qui continue de chauffer son pieu défoncé. Noor c'est une toute autre que ce qu'on trouve habituellement accroché au comptoir de bar. Elle a ce truc dans le regard et cette grâce de cambrure qui lui donne envie de salir l'immaculé. Mais pas de chance pour elle ce soir, il lui reste plus qu'à prendre un ticket. Elle est pas freinée par la porte à demi close ni par sa remarque. Au lieu de ça elle en redemande, elle use de sa répartie et ça lui fait un truc ici bas à Lip. Il aime quand elles résistent. Les brunes incendiaires c'est son pêché mignon et il semble qu'il a eu une livraison nocturne. Calme toi Brutus, qu'il dit avant de se décaler pour la laisser entrer. Il se demande combien de temps elle va mettre avant de remarquer le string rose fluo qui pend à l'abat jour et la mini-jupe argenté qui se prélasse près de la table basse. C'est une distraction qu'il n'a pas prévu mais qu'il accueille avec plaisir parce que la nuit n'est pas finie, et que sa fatigue inexistante va lui servir. Il la laisse pénétrer dans l'appart' donc, qu'elle commence à connaitre. Pour y avoir passé un peu trop de temps ces derniers temps. En attendant qu'elle se rende compte du décor dans lequel elle vient de se planter malgré elle, Lip se dirige tranquillement vers le frigo. Comme si à quelques mètres, y'avait pas une nana à moitié endormie qui attendait de prendre tarif pour la deuxième fois de la nuit. Lip n'a pas assez de sens moral pour se rendre compte d'à quel point la situation est anormale. C'est l'avantage de ne rien devoir à personne et de s'intéresser à personne d'autre que soit. Il s'en bat strictement les couilles des conséquences que peuvent avoir ses actes sur les gens qui l'entourent. Il a même une curiosité malsaine pour la suite des événements. C'est presque une expérience sociale ? Comment va t-elle réagir si elle apprend qu'il a de la visite ? Comment son invitée va réagir en découvrant une bombe atomique en mini-short au milieu de son salon ? Ca c'est le genre de jeudi soir qu'il aime. Il porte la bouteille d'Arizona à sa bouche et il a l'impression de boire pour la première fois. Le sexe avec la vacancière l'avait assoiffé. Pendant qu'il se désaltère son regard coule vers les jambes et le cul de Noor. C'est plus fort que lui. Cette nana a un corps de ouf. Le genre de corps que les filles ont en tête lorsqu'elles retouchent leurs photos de merde sur Instagram. Ca devrait être illégal de se balader dans les couloirs de l'immeuble avec cette tenue. T'as de la chance de pas avoir croisé ce gros porc de Beaver au 2ème, il t'aurait fait ta fête. A vrai dire, elle avait eu de la chance de ne pas le croiser lui sinon c'était lui qui lui aurait fait sa fête. Bon t'es venu m'emprunter de la farine ? Ou un oeuf peut-être ? Je te cache pas que j'ai pas fait les courses depuis un bail. Il pose la bouteille d'Arizona sur son comptoir où traine des pochons de weed à gogo et des portables jetables. Puis regarde en direction de la chambre, si ça se trouve Miss Je-pars-en-vacances-en-septembre s'était endormi comme une merde, contrariant ses plans tordus.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Sam 29 Sep - 10:25


noor, c'était pas prévu qu'elle passe ce soir. vraiment pas prévu. parce qu'elle était censée s'poser sur son canapé en rentrant et n'plus sortir de son appartement avant d'avoir pioncé quelques heures. aucune sortie de prévue cette nuit. aucun cambriolage avec les autres membres de la bande. faut attendre le bon moment. trouver la bonne personne. ça prend du temps. ça lui laisse du temps libre. trop de temps libre parce qu'elle s’ennuie noor. elle s'ennuie dans l'silence de mort de son appartement. et y'a eu les pas de lip. ou au moins les pas dans l'appartement de lip. c'était la chance à saisir. de quoi occuper au moins quelques heures de sa nuit. la gamine, elle frappe. analyse le peu qu'il la laisse voir. elle dérange, c'est clair. elle sait qu'il a de la compagnie. elle sait que y'a une fille pas loin. parce qu'il est trop souriant lip. parce qu'il ouvre pas en grand la porte comme il le fait le reste du temps. et y'a ses cheveux. cheveux bien trop décoiffés pour que ce soit arrivé seul. mais elle force noor. forcément. elle veut entrer. elle veut voir le tout de ses propres yeux. voir qui a été l'élue de cette nuit. qui lui a piqué sa place et l'oblige a prendre un ticket pour une autre fois. gamine qui roule des yeux en l'entend lui dire de s'calmer. mais il lui ouvre la porte. elle pensait pas qu'il aurait osé. gamin sans gêne. gamin qui s'rend pas compte de ce qu'il vient de faire. ou que ça amuse bien trop. ses pieds qui ne tardent pas à fouler le parquet de l'appartement d'lip. ses minces chaussettes sur le sol froid. noor, elle l'observe se diriger vers le frigo. ses yeux qui détaillent son torse. elle a vu plus musclé. elle a vu plus bronzé. plus pâle aussi. elle a vu plus poilé. plus lisse aussi. mais il a c'truc lip. c'truc qui fait qu'la gamine, elle s'retrouve une énième fois à fouler l'sol de son appartement. la facilité, sûrement. c'est c'qu'elle se dit du moins. parce que lip, il dit pas non d'ordinaire. et ce soir, c'est juste une question d'mauvais timing. l'gamin qui prend parole. l'gamin qui remarque sa tenue et n'peut pas s'empêcher d'faire un commentaire. on sait tout les deux très bien qu'à trois heures du mat, beaver dort. y'a toujours qu'toi de réveillé. et j'ai l'souvenir que ces tenues ne te déplaisent pas. épaules haussées. mots lâchés assez fort pour qu'le son aille sans aucun souci dans chaque recoin de l'appartement. et elle jure avoir entendu l'lit grincer. y'a du mouvement. mais elle ne s'en préoccupe pas. pas pour le moment. lip qui reprend parole. lui précise que si elle est venue lui prendre de la farine, ou des oeufs, il n'a rien d'tout ça. les courses qui n'ont pas été faites. qu'est-ce que je foutrai avec de la farine et des oeufs à cette heure là ? j'suis juste venue te rendre visite. j'voyais que t'étais réveillé alors autant en profiter. noor, elle détourne finalement le regard. ses yeux qui balaient la pièce principale de l'appartement. et elle voit l'tout. le string de mauvais goût, la jupe et même les chaussures dans l'entrée. elle voit tout ça, et elle sourit noor. elle a même l'audace de venir saisir la jupe. et s'rapprocher du sous-vêtement sans oser l'toucher. on sait jamais qu'elle s'dit. t'as changé d'style vestimentaire ? regard qu'elle porte de nouveau sur lip. j'donnerai tout ce que j'ai pour te voir en string, mais j'suppose que la propriétaire de cette horreur est dans l'coin. elle laisse tomber la jupe sur le sol, et vient s'appuyer contre l'dossier du canapé. attendant l'déroulé des évènements. attend la suite, sa réponse à lui, sa réaction à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Sam 29 Sep - 12:10

La situation l'amuse au plus haut point. Il se félicite chaque seconde d'avoir ouvert la porte et de l'avoir faite entrée. Il a aucune idée de l'issue de celle-ci et c'est ça qui l'excite. Il imagine sans problème la blonde dans sa chambre tendre l'oreille et tenter de comprendre ce qu'il se passe. Aucune de ces deux filles ne pouvaient se douter d'à quel point le mec avec qui elles aimaient se la donner pouvait être tordu à souhait. Maintenant qu'il est désaltéré, c'est comme si il venait de recharger l'intégralité de ses batteries. Son cerveau complètement baisé se met à s'imaginer l'éventualité d'un plan à trois. Ca serait pas la première fois qu'il arrive à convaincre deux rivales de se donner un peu d'amour mais sa voisine n'est pas le genre de dossier facile à travailler. Elle ne fait que ce qu'il lui plait et ça leur fait un putain de point commun. Puis elle l'amuse la gosse, sa façon de parler, de bouger. Elle pue l'orgueil et c'est un parfait qu'il connait bien. Quand elle lui dit qu'elle voulait juste lui payer une petite visite, Lip hausse les sourcils. Dans cette tenue ? T'aurais du venir plus tôt. Hop, premier indice de la présence d'une autre dans l'appartement mais la gosse est plus maligne que ce qu'il pensait car elle ne tarde pas à nommer l'intrus. Elle lui demande si elle a changé de style vestimentaire et cette fois-ci il rigole pour de bon. Ouais le jeudi soir c'est soirée LGBT. Parce que visiblement ce soir on faisait dans l'humour et dans l'exhib. La gosse est pas franchement contente, et la flamme qui brûle dans ses yeux en fait gonfler une autre dans le creux de son jogging. Il s'apprête à répondre lorsque la blonde fait irruption dans l'encadrement de la porte de la chambre. Les cheveux en l'air, le maquillage ravagé. C'est à se demander si elle s'est fait agressée ou sautée. Dans la lumière blafarde de l'appartement, Lip se demande une seconde ce qui a bien pu lui donner envie de la ken avant de se souvenir de son cul parfait. Rond et bombé. La nana porte un t-shirt à lui. Ce qui le fait atrocement tiquer. Il déteste qu'on touche à ses affaires, encore plus quand c'est des nanas qu'il n'a soulevé qu'une fois à tout casser. C'est qui ? La fille est hébétée, un peu ensommeilllée. Lip regarde la gosse puis son coup d'un soir avant de se diriger vers Noor et de passer son bras autour de son cou avec un sourire commercial. Faux, sans chaleur. Totalement diabolique. Je te présente ma soeur Christina, elle habite à l'étage du dessous et avait besoin de farine. Il se met soudainement à chuchoter, mettant sa main pour couvrir sa bouche comme pour éviter que Noor entende. Elle a de graves problèmes psychologiques, elle adore faire de la pâtisserie la nuit. Donc elle va prendre de la farine et repartir pour qu'on puisse faire nos petites affaires t'inquiète. Hein, Chrissy ? Il la secoue légèrement, accolade fraternelle inattendue. La nana d'un soir est plus que perplexe. Sa tête est à mourir de rire. Putain ouais, il était tellement content d'avoir ouvert la porte.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Sam 29 Sep - 13:50


elle est dans l'appartement. but atteint. et comme elle s'en doutait, y'a les signes d'une troisième personne entre ces quelques murs. pas à côté de la plaque, la gamine. elle se félicite presque d'avoir compris. pourtant, y'a pas de quoi se lancer des fleurs. noor, elle a juste su déceler les signes. la même scène qu'elle a vu se dérouler sous ses yeux plusieurs fois. sauf qu'elle n'était pas à la même place. pas derrière cette porte là en tout cas. non, la gamine elle se trouvait dans la chambre. à écouter ce qu'il se passait. à s'marrer. à essayer d'se la jouer discrète.
la gamine, elle l'écoute parler. écoute d'une oreille les bruits venant de la chambre aussi. elle entend même la latte de parquet grincer. celle au pied du lit. celle sur laquelle elle marche à coup sûr en s'barrant. mais elle reste concentrée sur lip. sur ce qu'il balance. lui rendre visite dans cette tenue, oui, mais plus tôt. message clair. y'a déjà quelqu'un pour ce soir. elle lève les yeux au ciel la gamine. et répond, forcément. y'en a qui bosses tu sais. genre un vrai boulot. avec de vraies horaires. parce que ouais, noor, elle bosse. un vrai boulot. barmaid. juste quelques jours par semaines. une vingtaine d'heures. le boulot légal, dont tout le monde connait l'existence. la parfaite couverture pour le second boulot. celui dont personne ne connait l'existence. ou une minorité plutôt. une poignée de personnes. ceux qui sont dans l'même cas qu'elle, surtout. noor, elle joue la maligne. elle lui fait une remarque sur les quelques vêtements qu'elle trouve autour d'elle. clairement pas ses propres vêtements, et encore moins ceux de lip. mais lip, il a même pas l'temps de répondre que la porte s'ouvre. que la fameuse propriétaire des vêtements se manifeste. habillée. enfin couverte plutôt. tee-shirt du gamin sur le dos. jambes à l'air. noor, elle l'observe. forcément. jauge la pseudo rivale. blonde. maquillage ruiné. cheveux dans tous les sens. elle n'est clairement pas à son avantage au moment présent. la voix qui s'élève, simple question. question légitime. l'identité de noor. qui vient les déranger en pleine nuit alors qu'ils semblaient bel et bien occupés. pourtant, elle semble fatiguée la fille. bien trop pour faire autre chose qu'dormir. elle va pour répondre noor. pour se présenter. mais lip la devance. lip s'approche, enroule son bras autour de ses épaules et lance quelques mots. la présente comme sa soeur. c'est vrai qu'la ressemblance physique saute aux yeux. elle le laisse faire, noor. elle fronce simplement les sourcils quand il la présente comme ayant des problèmes psychologiques. coup de coude qu'elle lui donne. en plein dans l'estomac. mais elle ne dit rien. ne le contredit pas. parce que la tête de la fille en face est énorme. qu'ça vaut bien l'coup de se faire passer pour une folle. du coup, t'es sa petite amie, c'est ça ? autant en jouer un peu. autant rendre un peu mal à l'aise l'gamin à ses côtés. elle sourit doucement noor. je demande, parce que j'suis un peu perdue, il a beaucoup trop de petites amies dans une seule et unique semaine. elle joue la débile noor. vraiment. mais elle s'marre en voyant la gueule de la fille. comme si elle ne s'y attendait pas. comme si elle s'attendait à ce qu'il la rappelle un jour. naïve. tellement naïve. noor, elle tourne la tête vers lip. sourit doucement en venant pincer doucement sa joue. il tombe vite amoureux philipp, c'est pour ça qu'il a beaucoup de petites copines. elle pince encore plus noor. comme le ferait sûrement une grand-mère avec son petit fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Sam 29 Sep - 15:02

Persuadé d'avoir ouvert la boite de Pandore, Lip s'attend à une explosion. Une gifle, des cris, un regard outré. Mais non. La petite brune se laisse faire, joue le jeu, le prend au dépourvu et cette fois-ci ça lui plait pas à Lip. Il avait décidé qu'il voulait de la colère et de la jalousie, pas de la complicité et un sourire en coin. Non, non, non. Il desserre son étreinte, le visage bougon. Jette un regard à la blonde qui ne comprend pas trop ce qu'il se passe mais qui se doute bien qu'elle est en train de se faire magistralement prendre pour une conne. D'ailleurs, il semble qu'elle soit soudainement parfaitement consciente de la tenue dans laquelle elle se trouve parce qu'elle devient pudique, la blonde. Elle ramasse précipitamment ses affaires égarées un peu partout sans accorder un seul regard au frère et sa soeur. Elle a envie de se barrer et Lip peut pas lui en vouloir, lui aussi a envie de se barrer maintenant que son petit jeu malsain n'a pas tourné en sa faveur. Il voulait que Noor lui envoie des éclairs, se mette en colère, lui demande quel était son putain de problème. Parce que c'était ça leur relation, une insulte, une claque sur les fesses, je te plaque contre le mur, je te soulève jusqu'à la chambre et bim on en parle plus. Elle n'était pas censée s'amuser de ses petits tours tordus. Mais si, elle s'amuse. Elle fait pire, elle surenchérit. Les poils de sa nuque se hérissent immédiatement au son de son prénom complet. Comment sait-elle ? Personne ne l'appelle par son prénom complet si ce n'est sa mère. Puis ça lui revient. Elle avait déjà reçu son courrier à sa place. C'était sans doute de là qu'elle avait su le prénom pompeux qu'il se trainait depuis sa naissance. Ca ne le fait plus rire du tout ça y est, il est en colère le gosse. Il a envie qu'on le laisse seul, presque. Colérique comme toujours. Du genre à se braquer quand ça ne va pas comme il veut et à ne pas mâcher ses mots. Non je suis pas du tout sa petite amie, on s'est croisé par hasard. Je vais vous laisser en famille, je m'habille et je me casse. Ravie de t'avoir rencontré Christina. Sage décision que Lip salue d'un signe de tête entendu. Il ignore le regard noir de sa conquête d'un soir. Quelque chose lui dit que finalement elle a peut-être compris qu'on se foutait carrément de sa gueule. Au moins ça serait ça en moins à faire. Dégager les nanas c'est pas sa spécialité, comme quoi parfois il sait être vraiment trop gentil. La nana disparait de nouveau dans la chambre, pour ré-apparaitre une minute plus tard vêtue des vêtements qu'il lui a arraché il y a seulement une petite heure, elle traverse l'appartement avec le peu de dignité qui lui reste. Y a fort à parier qu'elle regrette comme jamais d'avoir croisé la route de ce fils de pute qu'est Lip. Ca lui glisse dessus il s'en tape. Il a littéralement pris ce qu'il y avait à prendre et tant pis pour la politesse. Il matte son cul moulé dans sa robe argentée une dernière fois avant de lui dire définitivement Adieu. Il connait ni son nom ni son numéro. Une paire de fesses en plus à son palmarès. A laquelle il repensera avec nostalgie entre un joint et un verre de whisky. Bon bah, à la prochaine ! Qu'il balance l'insolent, sa bouteille d'Arizona à la main. La porte claque et Lip se retrouve maintenant en tête à tête avec sa voisine en mini-short. En quelques minutes, elle a réussi à retourner toute la situation et à le priver de sa distraction du jeudi soir. T'es venu prendre ta dose de Snyder ou c'est comment ?Tu dois être contente maintenant. Il sait pas s'il a envie de la prendre contre le mur ou de la jeter par la fenêtre à cet instant précis. Tout ce qu'il sait c'est que le sourire de sa voisine est insupportable et qu'il est énervé d'avoir perdu le contrôle de la situation. Il en avait pas fini avec sa blonde et voilà qu'il se retrouve avec une brune problématique. Par chance un autre joint traine dans un cendrier sur le comptoir, un de ces quatre faudra qu'il apprenne à finir un truc avant d'en recommencer un autre. Le joint trouve nonchalamment le chemin de ses lèvres, de quoi calmer ses nerfs le temps que la gamine trouve de quoi les raviver.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Sam 29 Sep - 17:00


lip, il cherche à créer une situation délicate. il cherche à provoquer noor. à ce qu'elle gueule. à ce que la fille s'sente sûrement un peu mal à l'aise aussi. il cherche à provoquer une tempête pour se délecter du spectacle. elle pourrait noor. elle pourrait gueuler sur l'gamin en lui disant qu'il a un putain d'problème à la faire rentrer alors qu'y'a l'autre fille. qu'il a un putain de problème à la faire rester alors que l'autre fille squatte déjà son lit. noor, elle pourrait lui faire une pseudo crise en disant qu'elle devrait passer avant les autres filles. avant toutes les autres filles. sorte de primauté qu'elle aurait totalement inventé. mais elle ne fait rien de tout ça noor. parce qu'elle n'a aucune légitimité à le faire. parce qu'elle n'a aucune relation spéciale avec lip. ils couchent ensemble. s'amusent. sans que cette relation soit exclusive ou quoi que ce soit d'autre. alors elle joue noor. elle s'amuse de la situation. de la perche tendue par lip pour le mettre lui aussi dans l'embarras. trop facile de juste s'acharner sur la fille. trop facile de la faire passer pour une conne sans s'amuser aussi de lip. alors noor, elle joue sur les deux tableaux. elle rentre dans le rôle de la pseudo soeur folle. la fameuse christina. comme si elle avait une gueule de christina d'ailleurs. y'a l'effet voulu au moins. ça ne plait pas à lip. lip qui se braque un peu. visage fermé. étreinte autour de sa nuque qu'il relâche quasi totalement. et la fille qui, elle aussi, réagit. la fille à qui noor sourit quand elle prend parole. plaisir partagé. j'espère qu'on se reverra. fausses paroles, évidement. sourire qu'elle ravale dès qu'l'inconnue se glisse dans la chambre pour se changer. pour enfiler de nouveau ses propres vêtements. et en un rien de temps, la fille réapparait et quitte l'appartement. y'a lip qui s'permet de lui glisser quelques mots après lui avoir gracieusement maté l'arrière train. comme si noor n'allait pas remarquer ça. la porte claque. ils sont seuls. enfin seuls. elle sourit noor, fière d'elle. parce que son intention première n'était même pas de chasser la conquête du soir. non, c'était d'voir comment il réagirait. c'est lui qui a poussé le truc. lui qui a tendu la perche pour se faire battre. de sa faute à lui qu'elle a claqué la porte pour s'tirer bien loin de lui. bien loin d'eux. la gamine, elle l'écoute et l'observe s'éloigner. atteindre l'cendrier où il récupère le joint précédemment déposé ici. quoi ? tu veux dire que tu ne veux pas passer un moment avec ta sœur chérie, bien qu'un peu folle ? sourcils qu'elle hausse. simple petite provocation. ça reste gentil, pour le moment. gamine qui ne le quitte pas des yeux. qui reste appuyée contre le dossier du canapé. bien installée au final. tu partage ? vague signe de tête pour lui faire comprendre qu'elle parlait bel et bien de ce cylindre coincé entre ses lèvres depuis quelques courts instants seulement. noor, c'pas le genre de filles à fumer pourtant. mais ce soir, ça n'se refuse pas. ce soir, elle a bien envie d'se détendre un peu. encore un peu plus. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Dim 30 Sep - 2:09

Il est bougon le dealer de came, maintenant. Son sourire en coin est bien loin, à la place il s'exprime en grognement et en reniflement. Les volutes de fumée viennent tenter de masquer son désappointement tandis qu'il devine la silhouette de sa voisine entre deux lattes. Contrarié comme pas un, il est même plus sûr d'avoir envie de l'avoir dans les parages. En débarquant ici, elle a fait s'envoler sa distraction de la soirée sans même donner la garantie qu'elle pourrait la remplacer. Y a un truc chez cette nana qui le rend dingue depuis le jour 1 et pourtant il a toujours pas réussi à mettre le doigt dessus. Elle a rien d'exceptionnel en soit, il s'est tapé bien plus mignonne qu'elle, bien mieux foutu. Bon sûrement pas plus intelligente mais vous avez comprit l'idée. Cette nana n'avait à la base rien pour se démarquer des autres et pourtant elle le faisait. Sans doute parce qu'en temps normal les femmes se divisaient en deux parties pour Lip : celles qui le détestaient, celles qui l'adulaient. Les deux catégories finissaient quoiqu'il en soit dans son pieu mais ce qui était sûr c'est que Noor était un entre deux. Elle ne l'adulait pas et ne le détestait pas. Elle restait dans un gris spongieux qu'il n'appréciait pas trop. Lui il aime quand c'est brut, quand c'est clair. Il aime pas les demi-mesures ni les compromis. Sinon il se lasse, il va voir ailleurs, il finit par couper court. Elle le sent d'ailleurs parce qu'elle l'interpelle. Lip secoue la tête. Non je m'en tape, suffit que j'envoie un texto pour avoir le droit à un second round ce soir. Il continue de faire sa mauvaise tête, le regard fermé. Puis elle lui demande s'il est prêt à partager, il lève la tête vers elle croise ses yeux bruns et pousse un long soupir. Après tout, pourquoi pas. Il s'empare du cendrier et s'en va se laisser tomber à ses côtés sur le canapé. Il prend une dernière latte de joint avant de lui tendre. Il la regarde glisser le oinj entre ses lèvres et apprécie la poésie de l'incandescence. Finalement il est bien là dans ce canap'. Elle sent un parfum qu'il aime bien, finalement il est un peu crevé. Il regrette pas d'avoir ouvert la fenêtre de sa chambre pour aérer, un fin courant d'air vient courir sur son torse, lui collant des frissons partout sur le corps. Pourquoi tu dors pas ? C'est quoi ton problème ce soir ? Parce qu'il oublie pas qu'avant l'histoire de la blonde peroxydée dans son pieu, y avait quand même elle qui avait décidé que venir frapper à sa porte à cette heure-ci serait une bonne idée. Il se souvient de manière limpide de la fois où elle a débarqué chez lui en plein milieu de la soirée pour lui sauter dessus. Il avait pas réfléchis une seule seconde, laissant parler ses bas instincts. Mais c'était visiblement pas ça qu'elle était venue chercher ce soir. Ou du moins elle cachait bien son jeu. Il avait appris à se méfier des femmes, un sourire pouvait cacher une tornade.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Dim 30 Sep - 12:02


noor, elle sait que la plupart des autres filles auraient fais une scène ce soir. qu'elles auraient au moins gueulées un peu. pour le principe. et qu'elles seraient certainement sorties en même temps que l'invité indésirable à leurs yeux. mais noor, elle ne fait rien de tout ça. parce qu'elle n'a pas gueulé. parce qu'elle est encore là. l'dos sur le canapé, avant d'finalement s'y installer. elle fait presque comme chez elle la gamine. ne se gêne surtout pas pour le faire. gamine qui a bien trop l'habitude d'squatter ici. qui, peu importe où s'pose ses yeux, peut trouver un souvenir différent.
noor, elle observe l'gamin, d'mauvaise humeur maintenant. contrarié par la tournure des évènements. forcément, il avait tout imaginé sauf ça. il aurait tout préféré à ça. lip, il aurait aimé les voir s'battre pour lui, ou une connerie de ce genre. sauf qu'noor, elle ne s'bat pas pour n'importe qui. pour n'importe quoi aussi. s'battre pour lip ce soir, ça aurait été ridicule. parce qu'il a totalement l'droit de se taper l'monde entier s'il ne veut. même si l'monde est certainement bien plus beau qu'la fille qui vient de s'tirer. mais elle n'dit rien sur ça. n'va pas tailler la fille qui vient d'partir et surtout pas sur son physique. et lip, il confirme tout ça. l'fait qu'il peut avoir l'monde entier avec sa belle gueule malgré son putain d'mauvais caractère. envoyer un texto et voir la fille accourir. pathétique mais véridique. elle hausse les épaules noor. parce qu'elle sait pas quoi répondre. parce qu'elle trouve rien à répondre surtout. mais elle ne s'tait pas pour autant. elle demande s'il partage le joint. et lip, pour toute réponse il vient s'glisser à ses côtés sur l'canapé et lui tend l'cylindre. noor, elle s'attendait à c'qu'il l'envoie chier. à ce qu'il s'foute de sa gueule. qu'il lui demande d'payer les maigres lattes qu'elle tirera dessus. mais elle préfère nettement la situation actuelle. merci. alors elle saisit le joint et vient le glisser entre ses lèvres. elle tire dessus. et ne tarde pas à recracher la fameuse fumée blanche à l'odeur si caractéristique. l'air frais qui vient d'une fenêtre ouverte qu'elle ne distingue pas vient dissiper le petit nuage assez rapidement. vient rendre l'air plus respirable aussi. gamine qui regarde devant elle. mais quand la voix du gamin résonne elle l'observe. et réfléchit à la question. à la réponse, surtout. c'est quasiment son rituel en fin d'compte. rentrer du boulot, s'poser quelque part en attendant quelques heures avant d'se laisser emporter par le sommeil. j'crois que j'ai juste pris l'habitude d'pas dormir avant six ou sept heures du matin. alors au final, j'suis jamais vraiment fatiguée en rentrant du boulot. et puis d'toute manière, y'a toujours le coup de sang à la fin de service, quand il faut virer les derniers clients avant d'fermer. gamine qui vient tirer une seconde latte sur le joint avant de le tendre vers son propriétaire initial. gamine qui lui laisse la fin. gamine qui s'installe finalement en tailleur sur le canapé, tourné vers lip. sa main qu'elle tend vers l'crâne du jeune homme pour venir remettre correctement une mèche qui partait dans le sens opposé. c'est mieux comme ça. qu'elle lâche doucement alors que sa main vient retomber mollement sur ses propres jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Lun 1 Oct - 11:46

Aux côtés de la brune, Lip se laisse aller aux bienfaits de l'herbe. Son odeur préféré vient l'entourer, fumet divin, tandis que Noor lui balance sa fumée à la gueule. Ils ont sans doute l'air d'un couple normal, là en moitié de pyjama sur le divan. Et si Lip n'était pas aussi défoncé sans doute que ça le ferait flipper de se dire qu'il pourrait faire autre chose que baiser avec une nana. Baisser ses gardes, la laisser s'imprégner dans son quotidien c'est le pire truc qu'il puisse faire. Mais le fait est qu'elle est là sur son canapé, et que malgré ses nerfs d'acier qui le tiennent et qui ne lui font pas oublier qu'elle a fait fuir la nana qu'il avait prévu de s'envoyer jusqu'au petit matin. Heureusement pour elle, le spliff oeuvre à le détendre et au bout de quatre lattes il se sent s'enfoncer lentement dans le canapé. Et finalement le fait qu'elle soit à ses côtés bah ça sonne bizarrement juste. Elle lui parle alors du sommeil qu'elle a du mal à trouver, ça leur fait un point commun. Faudrait que j'y retourne à ton bar, juste pour te faire chier un peu. Quoique grâce à ce soir il a découvert qu'elle était pas si facile à énerver. Emmener une de ses gos à son bar aurait pu être marrant si elle était pas aussi peu jalouse. Mais Lip ne s'inquiète pas il sait qu'il finira bien par trouver un truc qui la fera sortir de ces gonds. Il l'avait trouvé tellement sexy la première fois qu'elle était venu frapper à sa porte pour lui demander de faire moins de bruit avec sa nana. Lip s'en souvenait parfaitement malgré son cerveau clairement embrumé par l'alcool à ce moment là. Son petit air énervé, son mini-short là encore. Puis après ça ils avaient fait que se croiser comme pour lui confirmer qu'il fallait effectivement qu'il l'attire jusque dans son pieu. Il ignorait à ce moment-là qu'elle finirait par y venir elle-même. Tandis qu'il se laisse aller à ces vieux souvenirs, il la voit tendre sa main vers lui pour remettre une mèche de cheveux. Et pour la première fois pour de bon, il se dit qu'elle est belle. Non pas bonne. Il l'avait vu au premier coup d'elle ça. N'importe quel mec avec un appareil trois pièces opérationnel et hétéronormé était capable de dire qu'elle était archi bonne. Non c'était autre chose. Un ange passe, ils se fixent pendant un moment qu'il lui parait durer une éternité. Puis brusquement, se penche vers elle pour l'embrasser. Ses lèvres furieuses rencontrent les siennes à toute vitesse, comme si l'apocalypse allait démarrer d'une minute à l'autre et qu'il n'y avait pas une seconde à perdre. Ses lèvres étaient bien plus agréables que celles de la fille du bar, même s'il avait toujours eu une passion pour les terrains inconnus il était content de jouer à domicile ce soir.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Lun 1 Oct - 19:04


la gamine qui se détend au fil des minutes. l'effet désiré. les premiers effets du joint, sans aucun doute. gamine installée sur le canapé de lip. noor qui devrait être chez elle à cette heure là. noor, qui devrait essayer d'dormir. ou regarder la télé au lieu d'venir ruiner le reste de la nuit d'lip. mais non. elle a chassée la fille et squatte l'appartement. lip, il semblait énervé au début. pas spécialement parce que la fille est partit, simplement parce que leur confrontation n'a pas pris la tournure qu'il voulait. comme un enfant boudeur quand il n'obtient pas ce qu'il veut. mais c'est un peu ça. lip, c'est un gamin de temps en temps. un gamin aux allures d'hommes. parce qu'il ne se comporte pas toujours comme un homme devrait le faire. pas comme un vrai bonhomme devrait le faire. mais il est comme ça lip. et on ne le changera sûrement pas. triste vérité. les deux gamins assis l'un a côté de l'autre à discuter de la situation. de pourquoi noor ne dort pas. la gamine, elle pensait pas avoir c'genre de discussion avec lip. elle n'aurait jamais imaginé ça au début. quand elle est venue frapper à sa porte pour lui dire d'faire taire sa conquête du soir. elle n'a pas non plus imaginé ça quand elle s'est pointée chez lui pour lui sauter dessus. noor et lip, c'est pas censée être c'genre de relation là. l'genre de relation qui n'tourne pas uniquement autour d'une attirance physique. d'une alchimie certaine quand les corps se retrouvent. noor et lip, ils sont pas censés pouvoir ressembler à un couple. parce qu'ils passent plus de temps à s'gueuler dessus qu'à discuter calmement. mais noor, ça ne la dérange pas. pas ce soir. parce que c'est calme au moins. l'gamin, il reprend parole. balance qu'il devrait passer au bar où bosse noor. pour la faire chier qu'il dit. alors forcément, la gamine elle vient plisser son nez. mauvaise idée. faut pas qu'il vienne. parce que noor, elle fait déjà assez de connerie toute seule alors si lip vient la mettre sur les nerfs ou juste la déconcentrer, elle ne fera que des conneries. uniquement ça. et même alma ne pourrait pas la couvrir sur le coup. parce que si lip vient, noor, elle aura toujours un oeil sur lui. sans même vraiment le vouloir. sans même vraiment s'en rendre compte. mais elle surveillera ce qu'il fait. se mettra à s'marrer en le voyant draguer diverses filles avant d'trouver une qui s'laisse approcher sans sortir de trop les griffes. trop occupée à lui gueuler dessus quand il s'approchera du bar pour essayer d'avoir les consos gratuites. essaie de venir quand j'suis pas là. tu verras, tu t'amuseras encore plus. le petit sourire qui vient étirer ses lèvres en lâchant ces quelques mots. parce qu'elle sait très bien qu'il s'amuserait bien moins si elle n'est pas là. s'il n'a personne a emmerder entre deux verres. personne a qui balancer quelques piques juste pour voir la personne s'énerver.
le tout s'enchaîne. noor qui replace l'une des mèches de lip et en peu de temps, y'a ses lèvres sur les siennes. elle s'y attendait pas noor. elle s'y attend jamais vraiment. même quand c'est elle qui l'embrasse. parce que c'est l'genre d'envie qui la prend toujours d'un coup. comme ça. mais elle se laisse faire la gamine. elle répond même au baiser. parce qu'elle en a envie. elle cherche même pas à s'dire qu'elle le fait pour ne pas le repousser. non. elle s'dit qu'il a envie de l'embrasser, qu'elle aussi alors autant laisser faire. y'a une de ses mains qui remonte doucement jusqu'à sa nuque alors qu'elle se rapproche quelque peu. position bien plus confortable. corps plus proches. gamine qui reste assise face à lui. manque de souffle qui arrive bien trop vite. alors elle recule doucement son visage noor. quelques maigres centimètres qui viennent séparer leurs lèvres. et dire qu't'as foutu ta langue dans la bouche de l'autre fille y'a même pas vingt minutes. elle prononce ces quelques mots en remuant doucement son visage de gauche à droite. comme pour s'dire que c'était une mauvaise idée de l'embrasser. là. maintenant. parce qu'il a laissé traîner ses lèvres on ne sait trop où y'a quelques minutes à peine. et pourtant, c'est noor qui revient à la charge. qui vient sceller de nouveau leurs lèvres. une fois son souffle repris et les idées contraires chassées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Lun 1 Oct - 22:15

Sa bouche contre la sienne, il se dit que finalement ce n'était pas plus mal que sa conquête se soit barré sans demander son reste. Y avait un truc dans les baisers de Noor qu'il avait du mal à trouver ailleurs en ce moment. C'est pour ça qu'elle était devenue sa nouvelle distraction préférée sans doute, parce qu'elle était différente des autres à sa manière et que c'était ce qu'il lui fallait pour trancher avec sa routine morbide. La drogue, les clients, les flics, les dettes : tout ça tourne autour de sa tête comme des putains de vautours et y a pas grand chose qui parvient à les semer si ce n'est la came, le cul et l'alcool. C'est son seul moyen de faire pause dans sa vie de merde, de s'imaginer bon à autre chose qu'à foutre sa vie en l'air et celles des autres avec. Tant qu'il est à l'air libre, tant que ses poignets ne portent que des bracelets et des montres hors de prix alors il est bien. Il peut se permettre. Aucun de ses échappatoires n'est sain, son paradis est 100% artificiel et pourtant ça l'empêche pas d'avoir de la compagnie constamment. Parfois il s'étonne qu'un mec aussi fucked-up que lui arrive encore à se faire des mais ou à serrer des meufs mais Dieu merci, on vit dans un monde d'apparence et sa belle gueule l'emmenait partout où il le souhaitait. La preuve, Noor. Programmée pour le détester et voilà qu'elle est sur son canapé. La putain d'histoire de sa vie et il est en train d'écrire un nouveau chapitre aux yeux noirs et shampoing noix de coco. Le joint encore coincé entre l'index et la majeur de sa main droite, sa main gauche ne perd pas de temps pour explorer la nuque de sa voisine. Elle interrompt le balais avec un trait d'esprit qui le fait rire, son rire cassé comme la voix de Janis. J'ai pas mis la langue. J'met la langue qu'avec mes prefs. Il sent son souffle sur son visage et évidemment il en veut plus, Lip en veut toujours plus que ce qu'on veut bien lui donner. C'est définitivement ça son problème mais il va le chercher Lip. Ce qu'il veut. Et pour le moment il veut que sa langue joue avec celle de sa nouvelle copine de jeu. Le joint s'écrase sur le parquet dans un bruit étouffé tandis que ses mains viennent parcourir son corps. Il adore la couleur de sa peau, elle lui rappelle le soleil et les citronnades glacés. Il pourrait dévorer chaque partie de son corps jusqu'au petit matin, et même là il en demanderait encore. Il aurait jamais pensé qu'il aurait son deuxième round de la soirée avec la sexy voisine de l'étage du dessous et pourtant c'est ce qu'il se passe. Parce que la voisine a un prénom désormais, qu'il sait ce que ça donne quand leurs corps se lancent dans une danse enflammée et que ça tombe bien, elle était censée se faire pardonner. En conquérant, Lip s'invite partout sur les moindres recoins de son visage puis de son cou. ll sent son souffle se saccader, premier feu vert. Jamais il n'aurait imaginé une telle issue lorsqu'il avait ouvert la porte et l'avait vu de l'autre côté. Putain de surprise. Tu sens bon. qu'il grogne entre deux baisers, puis prend prise sur son cou là où elle ne pourra pas le cacher et oeuvre à la marquer du plus beau suçon jamais porté.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Mar 2 Oct - 18:32


les lèvres qui se rencontrent une énième fois. mais la sensation reste la même que lors du premier baiser. la douceur de ses lèvres. l'agréable sensation qu'il procure. l'genre de baiser qu'on n'peut pas oublier. même si on l'regrette. même si on veut l'oublier. noor, elle s'est déjà retrouvé a y repenser. à leurs baisers et à tout l'reste aussi. y repenser avant d'se demander quel genre de problème elle avait à y repenser. à s'rejouer la scène dans un coin d'sa tête. noor, elle finissait toujours par se changer les idées assez rapidement. penser au reste du monde. penser à ses parents. à ses potes. à la prochaine connerie qu'elle fera. au type de l'autre côté de la rue. gamine qui préférait penser à tout et n'importe quoi plutôt qu'à lui. plutôt qu'à ça. gamine qui rompt le baiser. quelques instants seulement. nécessité de reprendre son souffle. quelques mots lâchés par la même occasion. comme une prise de conscience. et ça l'fait marrer lip. rire cassé qui vient résonner dans l'appartement bien trop silencieux. elle écoute noor, léger sourire qui vient étirer ses lèvres. ses yeux qu'elle vient encrer dans ceux du gamin. j'dois m'estimer chanceuse, c'est ça ? les mots lâchés juste avant que ses lèvres ne retrouvent les siennes. bien trop naturellement. mais c'est comme ça entre eux. pas besoin d'forcer les choses. tout s'enchaîne bien trop facilement. comme la suite logique des choses. comme si c'était écrit. comme si c'était normal. normal que ça s'passe comme ça entre eux. normal qu'noor s'pointe chez lui à pas d'heure et qu'ils se retrouvent posés sur le canapé à s'embrasser après quelques minutes seulement. c'est bizarre. parce que les seules fois où ça s'est passé comme ça entre noor et un mec, c'était son ex. quand ils étaient en couple. quand c'était normal qu'ce genre de choses arrivent. mais noor et lip, ils sont pas en couple. bien loin de l'être surtout. l'attirance est là. les sentiments pas vraiment. gamins incompatibles au quotidien de toute manière. parce qu'ils s'engueulent trop facilement. trop fréquemment.
cette fois, c'est lip qui cesse le baiser. qui décale ses lèvres sur d'autres parcelles de peau. et elles échouent sur l'cou de la gamine. noor qui le laisse totalement faire. sourire qui étire de nouveau ses lèvres. peau bien trop sensible ici. gamine qui frissonne. corps qui la trahis. qui la trahis souvent. facilement surtout. ce qui la fait frissonner, c'est autant le contact de ses lèvres sur sa peau que son souffle qui heurte son épiderme. sa main qui reste contre sa nuque, légères caresses qu'elle effectue du bout des doigts. tête inclinée vers le côté opposée pour laisser libre accès au jeune homme. elle change de position noor. se rapproche encore un peu. se glisse à cheval sur ses jambes. alors qu'il prend parole. elle ne répond rien la gamine. pas le temps de dire quoi que ce soit, parce que le gamin se trouve une nouvelle activité. marquer sa peau. marquer son cou. elle lâche un léger rire en le sentant faire. mais ne bronche pas. le laisse faire. le laisse terminer. j'te facturerai le fond de teint que j'vais devoir gaspiller pour cacher ce suçon. léger blanc qui prend place alors qu'elle vient enrouler ses bras autour de sa nuque. son visage enfin en face du sien. et c'est au tour de la gamine de laisser ses lèvres s'aventurer plus au sud. premiers baisers déposés le long de sa mâchoire. avant de glisser sur son cou. gamine qui s'amuse à colorer sa peau en venant le mordre doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Mar 2 Oct - 21:40

Le vent frais, l'odeur de la weed et les cheveux de Noor qui viennent lui chatouiller le visage. Dehors tout est silencieux. Comme dans l'appart. La scène qui se joue semble anodine, mais l'est-elle vraiment ? Les dents de Lip contre la gorge de Noor, ses lèvres qui pressent jusqu'à ce qu'une constellation prune apparaisse. Tout ce qu'il aime. De la violence dans le sensuel. Elle proteste, parle de fond de teint mais Lip est déjà loin, il l'entend même plus. Je m'en branle. Elle grimpe par dessus lui et ses mains viennent naturellement trouver la forme de ses fesses tandis qu'elle croise les siennes derrière sa nuque. Il aime ce contact, il aime quand elle est entreprenante et qu'elle prend les devants. C'est peut-être ce qu'il aime le plus chez elle. Elle est différente des autres filles sur ce point, pas besoin de la travailler, de lui raconter des conneries ou devoir lui payer le restau. Elle fait exactement comme lui, elle se sert et se carre du reste. Et bizarrement, il la respecte pour ça. Ca la rendait tellement plus sexy que les autres. Elle imagine même pas à quel point, et à vrai dire ça aussi ça la rend sexy. Il la presse contre lui, instinctivement, il a envie de la sentir tout contre lui. De sentir ses seins sur son torse, ses cuisses se presser contre les siennes. Sa putain d'activité préférée. C'est elle qui vient se balader dans sa nuque cette fois et Lip renforce sa prise sur ses hanches, il la veut. Il la veut toute entière, là sur ce canapé et c'est exactement ce qu'il va se passer, n'est-ce pas ? Parce que personne ne lui résister, aucune ne réussirait même si elle le voulait. Il est irrésistible, c'est ce que sa mère lui a toujours dit et jusqu'ici il l'a toujours cru parce que c'est vrai. La preuve. Quelques minutes avant elle l'avait plus ou moins surpris avec une autre et pendant elle était là, en train de l'emmener au summum de l'excitation en trente secondes. Il lui a pas fallu beaucoup de temps pour découvrir ce qu'il lui plaisait, elle sait appuyer sur les bons boutons. Mais ce soir y a un truc différent, c'est quand même ça qui le perturbe, y a un putain de truc différent. Il arrive pas à mettre le doigt dessus mais pourtant c'est là. Quelque chose dans la manière de bouger de leurs corps, à moins que ça soit peut-être leurs baisers. Plus lents, plus doux, plus sensuels. Loin de la passion sauvage, de l'instinct animal, des gestes décousus et imbibés d'alcool de d'habitude. Y a un truc en moins, un truc en plus. Un truc pas normal mais Lip est trop aveuglé par le désir pour s'en soucier. Son envie simple : elle, là, maintenant, tout de suite. Le reste il verra après. Il a jamais été patient alors Lip passe à la vitesse supérieure en passant ses mains sous le mini-short de sa voisine du dessous. Sa peau chaude contraste avec ses mains froides et hop, un putain de frisson. T'es encore trop habillée, je trouve. Je pense que tu serais mieux sans tout ça. dit-il en désignant ses vêtements d'un mouvement de menton. Pourquoi pas tenter de lui extorquer un petit striptease par dessus le champ ? Après tout, elle n'était pas venue là pour de la farine ou des oeufs, n'est-ce pas ? Elle avait tellement bien fait de venir frapper chez lui. C'est maintenant qu'elle est là qu'il regrette de ne pas avoir penser à elle plutôt que de se faire chier à ramener une blonde inconnue chez lui. Avec Noor c'était évident, étrangement évident.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Mar 2 Oct - 22:28


vent frais qui vient contraster avec la peau trop chaude. le corps qui se réchauffe au simple contact de lip. effet direct. automatisme pas vraiment désiré. l'gamin qui a un pouvoir certain sur l'corps de la gamine. c'est dérangeant quand on y réfléchit bien. quand on y réfléchit vraiment. sauf qu'c'est pas maintenant qu'elle va y réfléchir noor. pas maintenant et sûrement pas ce soir. elle y pensera sûrement en posant les pieds dans son appartement déserté pour l'reste de la nuit. en s'disant qu'elle n'aurait sûrement pas du agir comme ça. elle regrettera quelques secondes, sûrement. avant d'se dire que c'était putain de bien. qu'elle n'a pas à s'en vouloir. qu'elle n'a pas à regretter. il n'a personne. elle n'a personne. ils sont mutuellement attirés l'un par l'autre. lip, il laisse sa trace sur le cou de noor. comme pour lui rappeler pendant plusieurs jours ce qu'il s'est passé cette nuit là. comme pour montrer au monde entier que quelqu'un est récemment passé par là. sauf qu'ça peut pas être pour ça qu'il laisse sa trace. qu'ça peut pas être une histoire de possessivité. parce que y'a rien de tout ça entre eux. lip qui s'tape du fait qu'elle va galérer à l'cacher. et qui ne passe pas par quatre chemins pour le lui faire comprendre. quand j'vais vraiment t'envoyer la facture tu vas parler chinois. noor concentrée juste sur lui. sur eux. sur leurs corps qu'elle s'empresse de rapprocher encore un peu plus. qu'elle s'empresse de glisser contre celui du gamin, surtout. elle l'enjambe. prend place. s'installe clairement. ses lèvres qui trouvent son cou. c'est à son tour de s'amuser. ses dents qui malmènent sa peau. gamine qui se cambre. qui vient coller son buste au torse dénudé de lip. sourire qu'elle ne peut retenir en sentant les mains de lip venir prendre place sur ses fesses. et c'est pile ce qu'elle voulait la gamine. que ses mains reprennent leur place. leur place. parce que c'est là qu'elles doivent être. par ailleurs. la gamine, elle cesse son activité. relève son visage. laisse ses doigts venir tirer doucement sur quelques mèches de cheveux qui tombaient sur sa nuque. noor qui humidifie ses lèvres d'un bref passage de sa langue sur ces dernières. elle retient un léger rire en entendant l'gamin lui parler de son surplus de vêtements. suffisait d'demander que je les retire. pas de chichis. rien. elle ne fais pas la gamine pour le coup. elle ne joue pas les fausses prudes comme certaines. non, elle se charge elle-même d'ôter son haut. ses doigts qui saisissent le bas de son débardeur qu'elle remonte lentement. dévoilant petit à petit son ventre nu et sa poitrine juste couverte d'une brassière de sport qui lui sert bien souvent de pyjama. le vêtement enfin ôté, elle le laisse retomber sur l'autre bout du canapé. t'es aussi un poil trop habillé. référence à son jogging. seul vêtement qu'il semble avoir enfilé avant de venir lui ouvrir. noor, elle se retrouve avec la majeure partie de son corps à l'air. sa seule poitrine couverte sur le haut de son corps et les jambes à l'air pour le reste. le léger vent qu'elle ne sent même pas vraiment. le léger vent qu'elle ignore comme tout ce qui les entoure pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Mer 3 Oct - 1:19

Et alors qu'il pense enfin avoir le droit à son corps entier, nu entre ses mains, une dernière couche de vêtement vient le couper dans son élan. Moment de flottement, alors qu'il s'attendait au feu d'artifice de leurs peaux nues retrouvées. Mais non, pas tout de suite. La gamine joue les préliminaires et le torture au suspens. Putain de merde, c'est tout ce qu'il est capable de penser alors qu'il sent l'excitation monter en même temps que la température de la pièce normalement plus que fraiche en cette heure avancée de la nuit. Lip contemple la brassière que Noor découvre en ôtant son t-shirt. Dernier rempart entre lu et le paradis, il en grogne de frustration. Bien qu'elle se soit exécutée docilement et avec toute la sensualité qu'il lui connait, elle aussi veut sa part. Il est totalement prêt à lui donner, il a du mal à croire qu'elle accepte de se donner si facilement en sachant qu'une heure auparavant c'était une autre qu'il y avait en dessous de lui mais Lip se plaint pas, non. Lip capte qu'il a peut-être trouvé le meilleur plan cul de l'histoire, celui qui ne lui causera pas de problème, qui viendra à lui quand il en aura envie, qui ne l'embrassera pas de crise de jalousie ou ce genre de conneries. Parce que ouais Lip en a connu des filles qui étaient soit disant d'accord avec les clauses spécifiques de la non-exclusivité pour finalement venir pleurer parce qu'elles avaient même pas de réponse à un simple texto. Pourtant il est clair Lip, la plupart du temps. Mais peu importe parce qu'avec Noor y aura jamais besoin de rentrer dans ces bails là. Avec elle c'est clair, elle vient encore de le prouver, y a même pas besoin de réfléchir. Et c'est de ça dont il a besoin Lip. Un truc simple. Un putain de truc simple. Elle se laisse tomber de l'autre côté du canapé et instinctivement ses bras cherchent à venir l'y chercher lorsqu'elle lui demande de se déshabiller lui aussi. Ca sera rapide, il n'a que son jogging. C'est pas du jeu. Sourire carnassier, il se lève jusqu'il faut pour se déshabiller à son tour et alors qu'il se laisse tomber de nouveau sur le canapé, il l'attrape par les jambes pour l'attirer vers lui. Ces longues jambes hâlées qui l'avait rendu fou la première fois qu'il l'avait vu nue. Il s'en souvient comme si c'était hier, un putain de souvenir limpide. Jamais il aurait pensé que l'occasion se présenterait une nouvelle fois et pourtant. Ils sont presque en train d'en faire une habitude et contre toute attente, l'un comme l'autre en redemande. Lip ignore où est-ce qu'il a foutu les pieds mais il sait surtout qu'il veut y rester. Il veut tout ce qu'elle pourra lui donner et plus encore. Il est fou de son corps, de toutes les sensations qu'elle fait courir du bout de sa langue jusqu'au creux de ses reines. Un putain de bâton de dynamite entre ses mains. C'était une putain de fin de soirée, il avait presque envie d'en faire un matin.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Mer 3 Oct - 11:02


noor, elle a finalement joué l'jeu. quand lip a retiré son seul et unique vêtement, la gamine a totalement découvert son corps. le reste des vêtements au sol. cette nuit comme lors de nombreuses autres, passées et très certainement futures, leurs corps n'ont fais qu'un. le silence de l'appartement troublé par les coups de bassin et les gémissements. cette nuit comme lors de bien d'autres, ils ont redécouvert le corps de l'autre. presque chaque parcelle de peau caressée ou malmenée. parce que c'est ça entre eux. c'est la douceur qui se mêle à la violence. c'est les poignes fermes et les caresses du bout des doigts. c'est passer de l'un à l'autre sans trop savoir pourquoi. sans trop voir qu'les caresses gagnent à chaque fois un peu plus de place. et ce soir, comme d'autres, ils ont du faire chier l'voisin du dessus. l'voisin qui n'a rien du comprendre de ce qu'il s'est passé s'il a eu le malheur de suivre. l'voisin qui pense peut-être que lip s'amuse encore avec la blonde qu'il a ramené quelques heures plus tôt. et ça l'arrangerait presque noor, qu'on pense que c'est encore l'autre fille. qu'on n'vienne pas découvrir qu'la gamine, elle accepte de passer juste après une autre. qu'on n'vienne pas la classer parmi les filles faciles. parce que c'même pas la vérité. elle n'a rien dis parce que c'est lip. parce qu's'il n'a personne pour s'occuper sous la main, il va forcément aller à sa recherche. parce qu'elle sait qu'avec lui, y'a pas besoin de tourner autour du pot des heures pour coucher. parce qu'elle sait avec lip, c'est bien surtout. qu'il a cette manière de regarder son corps qui lui retourne l'estomac à chaque fois. et cette nuit, ils ont couchés sur l'canapé. avant de s'y endormir sans rien ajouter. l'sourire un peu con sur l'visage, l'air bien trop détendu.
y'a les oiseaux qui chantent. c'est comme s'ils étaient là, juste à côté de la tête de noor. juste au niveau de ses oreilles à chanter leur mélodie en continu. elle est réveillée noor, par ce simple son. mais les yeux encore clos. parce qu'elle sait qu'en ouvrant les yeux, elle sera ébloui. que la lumière bien trop présente dans la pièce lui niquera les yeux. noor, elle reste les yeux clos quelques instants. le temps de se rendre compte qu'elle a beaucoup trop froid. qu'elle ne sent plus l'un de ses bras, coincé entre une masse et le dossier du canapé. et qu'un poids vient écraser l'un de ses seins. souffle régulier et lourd qui s’abat sur sa peau. elle ouvre finalement les yeux noor. doucement. un oeil puis l'autre. le regard porté sur le plafond. le regard qui chute rapidement sur le corps reposant sur le sien. la gamine, elle se souvient clairement de ce qu'il s'est passé quelques petites heures plus tôt, aucune raison d'avoir oublié. alors c'est sans surprise qu'elle découvre lip. et la gamine, elle laisse ses yeux détailler son visage, petit sourire qu'elle ne parvient pas à retenir. parce qu'il est mignon comme ça. les cheveux dans tous les sens. le visage paisible. mais le regard de noor chute encore un peu. sa lèvre inférieure qu'elle vient coincer entre ses dents pour s'retenir de rire en voyant les quelques marques sur son dos. trois taches rouges qui viennent colorer son épiderme. légères griffures laissées par la gamine. toutes du côté gauche. noor, elle pourrait continuer à l'observer des heures sans bouger. sans le bouger. et pourtant, quand il commence a remuer doucement elle reprend ses esprits. et c'est là qu'elle agit. là qu'elle l'envoie bouler. qu'elle le fait tomber du canapé en un mouvement synchronisé de bassin et d'épaule. le bruit du corps qui heurte le sol ne tarde pas. et la gamine, elle est déjà assise sur le canapé. remuant doucement son bras endolori. nez plissé. bougeant ses doigts pour essayer d'y retrouver une certaine sensibilité. elle ne prête même pas attention au gamin qui se réveille d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Mer 3 Oct - 13:10

C'était sans doute le fils de pute le plus chanceux de Detroit. Peut-être même du Michigan. Une blonde et une brune dans la même nuit. Et il a pas honte d'avoir une préférence. C'est tout à propos de Noor. Ses cheveux doux, son regard de braise, sa peau brûlante, le son qu'elle fait quand elle sent qu'elle va venir. Elle le rend complètement dingue, même en missionnaire sur un canapé cassé il a pas envie de la lâcher. Y a un truc chez cette nana qui l'envoute, qui lui fait perdre toute notion du temps et de l'espace. Lorsqu'il finit, c'est puissant, épuisant et il finit par s'endormir sans même s'en rendre compte. Totalement épuisé. Voilà pourquoi il s'emmerdait pas à aller à la salle de sport, tant qu'il y aurait des meufs à ramener des bars et Noor à proximité, son cardio était assuré. Le sommeil le prend en otage quasi-instantanément après que leurs deux corps haletants aient enfin réussi à reprendre leur souffle. Ses paupières se font lourdes et il s'endort là où quelques secondes plus tôt il la faisait gémir. Sur ce même canapé, contre elle. Improbable, lui qui préférait dormir seul. Qui ne supportait pas que ses coups d'un soir squattent ses draps et finalement il se retrouvait à dormir dans une position plus qu'inconfortable mais satisfait. Putain de satisfait.
Jusqu'à ce qu'il heurte le sol violemment. Au début, il comprend pas trop ce qu'il se passe. Il imagine une descente de flic, ça lui était déjà arrivé dans son ancien appart, ou peut-être que lui même s'était rétamé la gueule. Ca aussi c'était déjà arrivé plein de fois quand il se couchait trop bourrer. Puis finalement il tourne la tête et la voit. Mais c'est quoi ton putain de problème ? Il en revient pas de son audace. Le faire balancer du canapé comme une vulgaire merde. Comment son petit gabarit avait réussi à mettre à terre un mec comme lui ? C'est un putain de mystère qu'il est archi trop tôt pour résoudre. Au lieu de ça il aboie le dealer, parce qu'il supporte pas qu'on le malmène. T'es censée me faire des pancakes, pas des prises du judo au réveil. Toujours à terre et estomaqué, il en revient pas. Il est à peine réveillé, ses yeux le piquent encore et il a une putain de migraine sûrement à cause du cocktail joint/alcool de la veille. Il a besoin d'un putain de nurofen flash et d'un bon smoothie mais au lieu de ça il a seulement le droit de se manger le sol. C'est ça son problème, avec elle les bons moments ne durent jamais longtemps. Faut toujours qu'elle fasse un truc de merde. Et quand c'était pas elle, c'était lui. Pas un seul pour rattraper l'autre et pourtant ils se lassent pas de jouer ensemble. Peu importe l'heure du jour ou celle de la nuit, leur jeu préféré restait celui du chat et de la souris.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Mer 3 Oct - 14:33


gamine qui a dormi quelques petites heures seulement. trois ou quatre heures avant que les oiseaux ne décident qu'elle avait assez dormi. assez profité du canapé sur lequel elle n'aurait jamais du rester dormir d'ailleurs. noor, elle aurait du rentrer chez elle, comme elle le fait d'ordinaire. mais là, elle n'en a pas eu le courage. ou pas l'occasion, elle sait pas trop. elle cherche pas trop à savoir non plus. elle était fatiguée, plutôt bien installée sur le moment, alors elle a fermé les yeux et s'est laissé emporter. lip ne l'a pas réveillée. lip ne l'a pas viré. alors elle est restée. ça s'arrête là. lip n'a même pas bougé tout court. lip qui est resté à moitié couché sur elle. bien endormi. couvrant de son corps une partie de celui de noor. l'écrasant plus qu'autre chose d'ailleurs. comme une couverture un peu trop épaisse. comme une couverture qui ne chauffe plus vraiment surtout. parce que quand elle se réveille noor, elle s'rend compte qu'elle crève de froid. chaire de poule. elle ouvre les yeux. se perd dans la contemplation du gamin avachi sur elle. le regard qui s'attarde sur les traits de son visage. sur ses yeux clos, sur son nez, ses lèvres. et finalement son dos. les griffure qu'elle y aperçoit sans mal. l'envie de rire qui la prend. lui a marqué son corps d'un suçon dans le cou. elle l'a marqué de griffures dans l'dos. chacun son truc. l'un pourtant bien plus discret que l'autre. noor, elle a presque l'envie de le bouger doucement pour s'en aller discrètement. ou juste le décaler pour retrouver des sensations dans son bras. mais quand il commence à bouger, elle redescend sur terre. s'dit qu'elle n'a aucune raison d'faire preuve de ce genre de douceur envers lui. qu'y'a rien entre eux. qu'y'a rien qui la force à le faire. alors elle le vire. d'un coup. le boum qui résonne dans tout l'appartement. et y'a noor qui se redresse d'un coup. pas maligne. elle aurait pu faire comme si elle dormait. comme s'il était tombé tout seul. mais non, elle assume noor. assume qu'c'est bien elle qui l'a viré de son propre canapé. gamine concentrée à remuer son bras alors que lip commence a se rendre compte de ce qui vient de se passer. et forcément, il gueule l'gamin. noor qui ne lui accorde pas un seul regard. qui, une fois son bras remis, commence a regarder autour d'elle. essaie d'trouver ses fringues. c'toi mon putain de problème. tu m'as confondu avec ton matelas abruti. il gueule, elle gueule. il est vulgaire, elle l'est tout autant. noor qui finit par mettre la main sur son débardeur qu'elle enfile sans prendre la peine d'enfiler sa brassière avant. elle n'aura pas grand chemin à faire pour rejoindre son appartement d'toute manière. sourcils qui s'froncent quand elle l'entend brailler de nouveau. quand elle l'entend lui balancer qu'au lieu d'le balancer, elle est censée lui faire à bouffer. manquerait plus qu'ça. manquerait plus qu'noor se rabaisse elle-même à lui faire à bouffer en s'réveillant, comme pour l'remercier. en plus des pancakes, tu veux pas un bisou et qu'j'te souhaite bonne journée aussi ? mais tu m'as pris pour ta mère en fait, c'est ça ? et enfin, la gamine elle pose son regard sur l'gamin. noor qui s'assied au bord du canapé, réussit finalement à chopper son sous-vêtement qui traînait au pied du canapé. l'sous-vêtement qu'elle enfile rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Mer 3 Oct - 16:20

A croire qu'une fois le soleil à son zénith c'est la folie qui vient la mordre et leur bulle qui s'éclate. Lip a pas eu le temps d'émerger de son demi-coma que tout s'enchaine. Un rayon de soleil vient lui perforer la rétine tandis que Noor s'agite autour de lui. Il la regarde, hébété, s'emparer de son haut qu'elle passe sur sa poitrine nue. Cette meuf est complètement dingue, c'est tout ce qu'il arrive à pensr. Autant sur le sexe ils parvenaient sans problème à s'entendre à la perfection, bien que parfois il lui arrivait de s'énerver quand il lui faisait mal sans faire exprès, le fameux coude qui coince les cheveux ou une position peu confortable pour elle. Mais dès que les deux s'étaient rassassiés et que la lumière naturelle était venue remplacer l'artificielle tout basculait comme dans un mauvais rêve. Noor, énervée, énervante et lui qui essaie tant bien que mal de raccrocher les wagonnets. Elle est sans pitié et n'hésite pas à le tacler, à mille lieux de la louve sensuelle qui était venu se lover dans ses bras cette nuit pour s'endormir. Un putain de bordel comme d'habitude, ce n'était pas la première fois que ça arrivait, ce n'était pas la première fois qu'elle pétait un câble au réveil. Même si normalement c'était lui, qui se rendait insupportable pour que les meufs dégagent de chez lui le plus vite possible. Parler trop fort, faire semblant de ronfler, claquer les portes. Il manquait pas d'imagination quand il s'agissait de faire dégager fissa une nana qui avait eu l'audace de rester dormir chez lui sans qu'il lui ait proposé. La roue tourne c'est ça ? Ouais, la roue tourne... T'étais moins agressive hier soir hein. Je pense que tu manques de sommeil, tu feras mieux de partir te recoucher chez toi. Il se lève, à poil, s'empare à son tour de son jogging qu'il enfile avant de se diriger vers son frigo d'où il sort une bouteille de jus d'orange. Il la fusille du regard tandis qu'elle se rhabille, il comprend pas son délire et il a pas envie de le comprendre. Il a du taff aujourd'hui, il doit aller voir son fournisseur pour récupérer toute la came qu'il va vendre dans le prochain mois. D'habitude il est livré à domicile mais cette fois. Cette fois c'est Lip qui doit se déplacer, c'est risqué, ça l'enchante pas et le dernier truc dont il a besoin c'est bien de son plan cul qui le malmène de bon matin. Peu importe à quel point il pouvait adorer son cul et son parfum. C'est déjà pas un mec du matin mais là c'est encore pire, les coups de sang au réveil c'est pas son truc et il serait peut-être qu'elle le comprenne. Alors tant qu'à faire, Lip y va. Peu importe s'il blesse la gamine. C'est quand même mieux quand tu dors chez toi, j'ai hyper mal dormi t'as fait que me respirer dessus. Et pourtant je t'ai pas lancé par terre au réveil. C'était faux. Il avait archi bien dormis. C'était même un miracle d'ailleurs, lui qui souvent ne dormait que sur un oeil n'avait pas été aussi détendu depuis longtemps.  Puis y avait eu le réveil, maintenant il est plus trop sûr d'avoir envie de l'avoir dans les parages la gamine. Y a qu'à voir le regard noir qu'il lui lance à l'instant même.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Mer 3 Oct - 19:12


nuit mouvementée, le réveil ne pouvait que l'être aussi. la gamine, elle ne pouvait pas agir calmement. elle ne pouvait pas le réveiller doucement. avec des murmures et des caresses. c'pas comme ça qu'ils agissent avec lip. parce que même l'gamin la chasse d'ordinaire. même l'gamin fait sa crise de temps en temps. lip d'ordinaire il fais sa crise en quittant l'appartement de noor avant d'aller s'coucher. juste de quoi énerver la gamine. juste de quoi l'empêcher de dormir pour quelques heures encore. parce qu'elle passera en boucle dans sa tête les mots qu'elle aurait du lui balancer. mais ce matin, c'est elle. elle qui s'est pourtant réveillée de plutôt bonne humeur. malgré l'fait qu'elle ai froid. qu'elle n'soit pas très à l'aise. à moitié écrasée surtout. mais elle était plutôt bien malgré tout. et pourtant, dès qu'elle se redresse ça gueule. forcément. lip, il n'allait pas être content d'se retrouver au sol sans aucune raison. surtout alors qu'il dormait paisiblement. toute personne normalement constituée gueulerait. noor, elle aurait fais bien pire. elle aurait insulté l'monde entier et aurait balancé l'premier truc qui lui serait tombé sous la main sur la personne a l'origine de son réveil bien trop brutal. au final, lip, il réagit presque calmement. il gueule juste et enfile son jogging en s'éloignant. gamine qui roule des yeux en l'entendant. ah parce que tu croyais que j'allais rester d'toute manière ? la gamine, elle ne relève même pas ce qu'il dit par rapport à la nuit dernière. parce qu'elle n'peut même pas le contredire. noor, elle était bien trop docile y'a quelques heures encore. quand il s'éloigne, elle se lève enfin noor. cherche son short. parce qu'elle peut pas sortir en culotte et débardeur de son appartement. si elle croise un voisin, elle aurait l'air de quoi ? elle s'respecte encore un peu trop pour ça. brassière dans une main, elle trouve enfin son short et l'enfile en vitesse. manquant d'ailleurs d'se casser la gueule sur la table basse. lip, il reprend parole alors que noor passe une main dans ses cheveux, histoire de les dompter un peu. de les coiffer un peu. ne pas totalement passer pour une folle. même si clairement lip, il ne doit pas comprendre son comportement. il ne doit rien comprendre à ce qui lui arrive. même noor, elle sait pas vraiment pourquoi elle agit de la sorte. pourquoi elle ne s'est pas contentée de le bouger un peu et d'se barrer. noor, elle va pour s'barrer. réellement. pour retrouver son petit appartement. mais y'a lip qui parle, encore. y'a lip qui balance des mots qui la font s'retourner vers lui. mi vexée. mi amusée. j'peux t'assurer que t'as bien dormi. si un d'nous a mal dormi, j'pense que c'est moi. tu m'as écrasé, j'ai cru que j'allais mourir. ou au moins perdre mon bras et un sein. la vérité un peu exagérée. mais l'fond de tout ça est vrai. il a bien dormi lip. il dormait bien quand elle l'a viré. et la gamine a vraiment cru perdre son bras et son sein. l'corps un peu trop lourd pour sa maigre silhouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Jeu 4 Oct - 0:50

Réveil mouvementé chez Snyder, c'est les remarques qui fusent et les vêtements qu'on essaie de grappiller un peu perdue. Le charme des mauvaises décisions nocturnes s'est dissipé pour une réalité crue comme la lumière qui passe par l'immense fenêtre du salon. Noor continue de s'agiter, termine de se rhabiller sans se priver de le tacler. Cette meuf a un vrai problème, elle sait pas ce qu'elle veut, c'est ce que pense Lip en la regardant faire. Y a quelques heures elle lui réclamait de la prendre plus fort et maintenant c'était à peine si elle acceptait de respirer dans la même pièce que lui. Incroyable ce qu'il peut inspirer aux femmes, même à celles qu'il pense traiter correctement. On dirait presque qu'elle est énervée contre lui, ou peut-être contre elle-même. Si ça se trouve, elle venait de capter qu'elle était réellement passé derrière une autre la nuit dernière et à présent elle essayait de lui faire payer en étant insupportable. Quelle putain de chieuse. J'sais pas, t'es toujours pas partie pour le moment donc bon je préfère prévenir. répond-il en haussant mollement les épaules, sans se départir de son petit air provoquant. Elle peut bien aller se faire foutre, après tout elle a cherché. C'est elle qui l'a foutu par terre comme une merde alors qu'il n'avait même pas encore émergé. Puis voilà qu'elle se plaint de sa nuit, Lip hausse les sourcils. C'est toi qui t'es endormie à côté de moi, tu pouvais large rentrer c'est pas comme si t'habitais loin. J'aime pas dormir avec mes plans culs en plus. Il débouche une bouteille de jus d'orange avant de la boire au goulot tout en la regardant, il attend qu'elle se barre ou qu'elle tente d'avoir le dernier mot. Le fait est que malgré cette dispute qui n'a ni queue ni tête, Lip retient une chose : ils ont dormis ensemble. Là où d'habitude chacun reprenait sagement son chemin ils avaient décidé de prolonger. Et ça, c'était une putain d'entorse aux règles qui n'avaient pas été verbalement édictées. N'importe qui de normalement constitué sait qu'on ne dort pas avec son plan cul, parce que sinon c'est là qu'on dévie. Qu'on perd la notions du sexe pour du sexe. Alors ouais, peut-être que finalement c'était pas plus mal son comportement de peste à la gamine. Ca avait le mérite de remettre les choses au clair pour les deux partis. Ils n'étaient rien de plus l'un pour l'autre qu'un moyen de se faire du bien. Tout le reste n'était que du superflus qui n'avait pas lieu d'exister entre eux.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Abade
- gangsta's paradise #floodeur du mois -
avatar
gangsta's paradise #floodeur du mois
pseudo : vulcain.
face @crédit : vanessa, ©delreys.
messages : 91
en ville depuis : 27/09/2018
points de vie : 1310


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Jeu 4 Oct - 11:36


noor, elle est pas du genre hyperactive au réveil d'ordinaire. au contraire même. il lui faut à chaque fois plusieurs minutes pour s'réveiller. pour prendre conscience de ce qu'elle a autour d'elle. prendre conscience du jour, de la date et de l'heure. gamine qui met un certain temps à émerger. mais ce matin fait exception. gamine qui bondit, les yeux ouverts depuis quelques maigres instants. gamine qui rassemble ses forces pour bouger l'corps qui se trouvait sur le sien. et tout s'enchaîne. lip qui gueule. noor qui répond. les deux gamins qui s'rhabillent. la gamine qui l'fait à la va vite. qui rentrera chez elle avec la moitié de ses affaires en main. elle aura l'air maligne si elle tombe sur un voisin. à moitié habillée dans l'escalier. y'aura bien une commère pour aller raconter ça au reste de l'immeuble. qu'noor elle s'baladait à moitié à poils en rentrant chez elle. sauf qu'elle n'a pas passé la nuit dehors. non. elle n'a même pas quitté l'immeuble. alors forcément, ça ferait jaser. certains mèneraient une pseudo enquête pour satisfaire leur curiosité mal placée. savoir c'qu'il se passe. l'truc, c'est que dans l'immeuble, y'a pas des masses de personnes à suspecter. lip. et l'voisin du sixième. celui qui est en couple avec sa meuf une semaine sur deux. l'gars pas trop moche, mais franchement pas canon non plus. mais noor, elle pense pas à tout ça. concentrée sur l'moment présent. sur les mots que lip ne fait qu'balancer. gamine qui dit ne pas vouloir rester plus longtemps ici mais l'gamin trouve qu'elle traîne trop. excuse moi d'pas vouloir sortir à poils de ton appart. mots lancés sèchement. parce qu'il commence à l'énerver avec ses remarques à la con. avec son air provoquant à deux balles. lip, il a c'pouvoir d'énerver noor en un regard. en un sourire. en une remarque. parce que lip, il s'pense plus malin que tout l'monde. parce que lip, il veut toujours avoir le dernier mot pour faire taire la personne en face. sauf que c'est noor qui agit comme ça avec l'monde entier normalement. lip qui lui tient tête. même sur les trucs les plus futiles. comme cette nuit. le sommeil qui les a emportés. bonne nuit, bien qu'un peu courte. mais ils ne peuvent pas l'avouer ça. alors ils s'renvoient la faute. pseudo concours de celui qui aura l'moins bien dormi. et finalement, lip essaie de clore le truc en lui disant qu'elle aurait du rentrer de toute manière. qu'le gamin, il ne dort jamais avec ses plans culs. le mots qui frappent. mais c'est la vérité. juste la vérité. plan cul. plan cul. plan cul. ça tourne en boucle dans sa tête. c'est ce qu'ils sont l'un pour l'autre. ce qu'ils sont censés être. relation sans prise de tête. s'blotissent contre l'corps de l'autre quand l'envie s'fait sentir, sans rien engager de plus. non, tu t'es endormi sur moi. pas à coté. alors si tu voulais pas dormir avec ton plan cul, t'avais qu'à aller dans ton lit, qui lui est encore plus près qu'mon appart. petite pause. juste le temps qu'le calme reprenne ses droits. et elle reprend parole noor. plus calmement. mais t'as raison, c'était une putain de mauvaise idée d'dormir ensemble. c'était pas censé arrivé et ça n'arrivera plus. ça sonne presque comme une promesse. promesse envers elle-même surtout. ne pas reproduire cette connerie là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lip Snyder
- - i'm an angel with a shotgun - -
avatar
face @crédit : nekfeu (hallows)
messages : 57
en ville depuis : 28/09/2018
points de vie : 262


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   Jeu 4 Oct - 12:18

Et c'est si facile de retomber dans ses vieux schémas. Ceux où il gueule, où il fait preuve de toute la mauvaise foi dont il est capable. C'est elle qui a déclenché les hostilités et elle aurait clairement du y réfléchir à deux fois avant de s'y amuser. Elle sait pas à quel point il peut être mauvais quand l'envie lui prend, à quel point il sait choisir soigneusement les mots qui feront mal. C'était sa spécialité, faire mal. Il avait pas appris à fonctionner autrement. La seule avec qui il avait tenté d'être meilleur habitait à deux étages en dessous, au troisième et matérialisait ses remords, ses regrets. Tout ce qu'il a mal fait. On pourrait croire qu'il aurait appris la leçon depuis mais c'est pas le genre de Lip, non ça non. Lui il préfère continuer à se rétamer dans la connerie. Alors quand la brune riposte, il fulmine. Parce que le pire c'est qu'elle a raison, il aurait pu s'endormir ailleurs, il aurait pu lui dire lui de se barrer. Mais voilà, son corps chaud, la fatigue, le joint qui faisait effet le shoot d'endorphine. Ouais il avait fini par s'endormir sur elle parce que sur l'instant il s'était senti bien. Mais ça il préférait crever plutôt que de l'avouer. Jamais de la vie il avouerait à un de ses plans culs qu'il s'était endormi sur elle parce qu'il se sentait trop bien. Et le dealer est tellement piqué dans sa fierté qu'il en vient à avoir envie de surenchérir. Parce qu'il supporte pas qu'elle ait la main et qu'il peut pas se laisser faire de la sorte. Il peut pas accepter qu'elle gagne la bataille sous son toit. Plutôt crever. Son regard se fait dur, il repose la bouteille de jus de fruit sur le comptoir de la cuisine américaine et la jauge du regard avant de répliquer. Ouais bah d'ailleurs c'était peut-être une mauvaise idée aussi de commencer à coucher ensemble. Je trouve ça gênant qu'on habite aussi proche et la preuve tu m'as niqué mon coup hier soir. Voilà on y est, Lip le destructeur dans toute sa splendeur. Bien loin des caresses brûlantes de la nuit dernière et des coup de reins appliqués. Envolés les baisers dans le cou et les regards incandescents. Il préfère tout foutre en l'air que d'avouer sa faiblesse d'un soir. Après tout, si ça s'arrêtait c'était pas plus mal, n'est-ce pas ? Il avait pas envie que ça finisse par remonter aux oreilles d'Alma quelques étages plus bas. Lorsqu'ils avaient commencé à coucher ensemble, il s'était raisonné avec le fait qu'heureusement ils n'habitaient pas tous sur le même pallier et qu'il pouvait faire ses petites affaires dans le plus grand des secrets. Mais c'était une bonne raison d'arrêter non ? De toute façon, n'importe quelle raison était bonne plutôt que d'avouer qu'il avait dormi d'un sommeil profond et réparateur. Chose qui ne lui était pas arrivé... Depuis des années.

_________________

    YOU & I WERE MADE OF GLASS, WE'D NEVER LAST ◇
    But after we fuck it's over, walked out the door; that's closure. No I can't stay here and hold her, tomorrow act like I don't know her. Wouldn't ever be here sober, can't tell which one is colder. My clothing's on, we both did wrong, I gotta go that's what I told her.c:endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
- -


MessageSujet: Re: met a female dragon, had a fire conversation (noor)   

Revenir en haut Aller en bas
 
met a female dragon, had a fire conversation (noor)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fire Emblem
» DRAGON'S CUP 2010 [100 joueurs attendus]
» Premium Deck Series: Fire & Lightning
» DBZ Raging Blast 2 + OAV Dragon Ball Kai Dr Egui
» un dragon etrange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
only god forgive :: DETROIT, MICHIGAN :: DISTRICT SUD :: Résidences-
Sauter vers: